Long ou court ? Quel type d’article de blog privilégier ?

Dans notre précédent article, nous avions listé 12 types d’articles de blogue pour augmenter votre trafic. Le cheminement se poursuit : long ou court, quel volume de mots faut-il privilégier ? Les moteurs de recherche favorisent-ils une page Web plutôt qu’une autre en fonction de sa longueur ?

Il n’y a pas réponse définitive, en réalité, tout dépend de vos objectifs en termes de marketing de contenu. Est-il préférable d’écrire un long article de type « Dossier » de plus de 2000 mots ou plutôt l’éclater en 4 articles de 500 mots chaque et étaler leur publication ? Voyons les avantages/inconvénients de chaque type d’article.

Avant de continuer, précisons un point essentiel : nous allons partir de l’hypothèse que l’article en question, qu’il soit long ou court, remplit les critères d’un contenu de qualité (il apporte de la valeur ajoutée à une thématique déjà traitée, il est informatif, pertinent et structuré). Il serait en effet absurde de vouloir à tout prix écrire un article de 2000 mots si votre idée peut être clairement expliquée en 500 mots.

Article Long (2000 mots et plus)

En août 2013, Google, au cours d’une de ses nombreuses mises à jour, a fait apparaître un nouveau type de résultat de recherche : celui des articles de fond (in-depth articles), en affirmant que “10% des informations publiées au quotidien devraient contenir des informations de fond à portée informative”. Plusieurs grandes marques se sont alors mises à publier systématiquement des articles de 2000 mots et plus !

Un contenu long compte en général 2000 mots et plus : il peut s’agir d’un livre blanc (white paper), e-book, guide, webinar, etc.

Avantages :

  • Le lecteur reste sur votre site plus longtemps, le taux d’engagement augmente plus aisément.

  • Votre autorité sur la thématique traitée est renforcée, l’expertise perçue de votre site également.

  • Vous traitez une thématique plus en profondeur, la valeur de votre article augmentera avec le temps.

  • Une meilleure qualité des liens externes qui pointent vers votre site car plus de lecteurs/sites Web citeront votre contenu en référence pour une thématique précise.

Inconvénients :

  • Avec la masse d’informations disponible sur le Web, les internautes n’ont pas toujours le temps de tout lire en détail.

  • Être multi-tâches sur Internet réduit la durée de l’attention, en particulier si l’article est long et nécessite donc d’être concentré.

  • Un format qui se partage moins facilement sur les réseaux sociaux, contrairement aux articles courts qui font le buzz plus rapidement.

Cela dit, posons-nous la question : si Google devait classer 2 articles traitant d’une même thématique et utilisant les mêmes mots-clé, lequel mettrait-il avant l’autre ? L’article sur lequel un lecteur passe en moyenne 30 secondes ou celui sur lequel il aura passé 3 minutes et plus ?

Article court (750 mots et moins)

Statistique intéressante : selon Matt Mullenweg, fondateur de la plateforme WordPress “la longueur moyenne d’un article de blog sur WordPress est de 280 mots, et ce chiffre est resté stable ces dernières années”. Parmi le type de contenu court, on retrouve les vidéos, infographies, les listes, etc.

Avantages :

  • Les internautes “scannent” de plus en plus le contenu publié en ligne et lisent en diagonale plutôt qu’une lecture approfondie, par manque de temps.

  • Le contenu court se diffuse mieux sur les appareils mobiles

  • A plus de chances d’être partagé et diffusé sur les réseaux sociaux, donc à avoir plus d’impact pour la visibilité de votre site.

  • Idéal pour synthétiser une thématique et lister les points essentiels.

Inconvénients :

  • Le sujet n’est pas traité en profondeur, certains angles de vue sont mis de côté

  • L’article court ne permet pas de gagner en crédibilité dans votre industrie.

  • Ne vous permet pas de vous démarquez de vos compétiteurs.

  • Plus difficile de convertir vos cibles qui pourraient en demander plus pour être convaincues.

 

Long ou court ? Quelles questions se poser ?

Le bon sens voudrait que les 2 types de contenu prennent une part similaire dans notre calendrier de publication. Il s’agit en réalité de se poser 5 questions importantes :

1/ Quel est le degré de maturité de votre entreprise ?

Une entreprise qui démarre son activité n’a pas forcément les ressources ni le temps nécessaire pour produire un contenu de fond long, et préférera donc publier plusieurs articles courts pour débuter et du contenu susceptible d’être rapidement partagé sur les réseaux sociaux.

Inversement, une entreprise déjà bien établie dans son secteur d’activité possède l’expertise et les ressources pour produire un contenu de type e-book ou livre blanc pour renforcer son autorité dans le secteur.

2/ Quel est l’objectif de votre contenu et de votre ligne éditoriale ?

Vous voulez plus d’engagement de vos lecteurs ? les convertir pour acheter un produit/service ? informer et montrer votre expertise ? augmenter le trafic de votre site ? améliorer votre classement dans les moteurs de recherche ? Être visible sur les réseaux sociaux ?

Selon l’objectif principal du contenu au moment de sa publication, vous préférerez produire un e-Book de 5 000 mots ou 10 articles de 500 mots.

3/ Sur quelles plateformes vos articles seront-ils lus ?

Sur un smartphone : un article court

Sur une tablette : ce type d’appareil léger dispose d’un écran suffisamment grand pour lire des documents longs.

Sur un écran d’ordinateur : tous les formats, et on privilégiera d’autant plus les documents téléchargeables de type livre blanc ou e-Book.

4/ Qui est votre lecteur-cible ?

Des professionnels  de votre industrie ? Des futurs clients ? Qui sont-ils ? Créez autant de “persona” (= de profils de lecteurs) que possible pour écrire leur type de contenu préféré. Un lectorat jeune s’intéressera à un visuel qui attire l’oeil de type infographie courte, tandis qu’un lectorat de professionnels à la recherche d’outils et d’analyses précises préférera télécharger un e-Book gratuit.

5/ La thématique choisie requiert-elle un contenu long ou court?

Un guide détaillé sera forcément plus long qu’un article qui rapporte les dernières actualités de votre industrie.

Selon le secteur d’activité, les articles du milieu de l’art et des loisirs seront probablement plus diffusés donc plus courts que des articles à l’attention du milieu médical et scientifique.

En résumé

chart

 

Conclusion

Les questions posées dans cet article peuvent vous servir de point de départ pour décider quel type de contenu produire. Et bien entendu, rien n’étant figé, effectuez des tests, voyez comment votre lectorat réagit. Et vous, que préférez-vous ? Partagez votre point de vue en laissant un commentaire !

Dans notre précédent article, nous avions listé 12 types d’articles de blogue pour augmenter votre trafic. Le cheminement se poursuit : long ou court, quel volume de mots faut-il privilégier ? Les moteurs de recherche favorisent-ils une page Web plutôt qu’une autre en fonction de sa longueur ?

Il n’y a pas réponse définitive, en réalité, tout dépend de vos objectifs en termes de marketing de contenu. Est-il préférable d’écrire un long article de type « Dossier » de plus de 2000 mots ou plutôt l’éclater en 4 articles de 500 mots chaque et étaler leur publication ? Voyons les avantages/inconvénients de chaque type d’article.

Avant de continuer, précisons un point essentiel : nous allons partir de l’hypothèse que l’article en question, qu’il soit long ou court, remplit les critères d’un contenu de qualité (il apporte de la valeur ajoutée à une thématique déjà traitée, il est informatif, pertinent et structuré). Il serait en effet absurde de vouloir à tout prix écrire un article de 2000 mots si votre idée peut être clairement expliquée en 500 mots.

Article Long (2000 mots et plus)

En août 2013, Google, au cours d’une de ses nombreuses mises à jour, a fait apparaître un nouveau type de résultat de recherche : celui des articles de fond (in-depth articles), en affirmant que “10% des informations publiées au quotidien devraient contenir des informations de fond à portée informative”. Plusieurs grandes marques se sont alors mises à publier systématiquement des articles de 2000 mots et plus !

Un contenu long compte en général 2000 mots et plus : il peut s’agir d’un livre blanc (white paper), e-book, guide, webinar, etc.

Avantages :

  • Le lecteur reste sur votre site plus longtemps, le taux d’engagement augmente plus aisément.

  • Votre autorité sur la thématique traitée est renforcée, l’expertise perçue de votre site également.

  • Vous traitez une thématique plus en profondeur, la valeur de votre article augmentera avec le temps.

  • Une meilleure qualité des liens externes qui pointent vers votre site car plus de lecteurs/sites Web citeront votre contenu en référence pour une thématique précise.

Inconvénients :

  • Avec la masse d’informations disponible sur le Web, les internautes n’ont pas toujours le temps de tout lire en détail.

  • Être multi-tâches sur Internet réduit la durée de l’attention, en particulier si l’article est long et nécessite donc d’être concentré.

  • Un format qui se partage moins facilement sur les réseaux sociaux, contrairement aux articles courts qui font le buzz plus rapidement.

Cela dit, posons-nous la question : si Google devait classer 2 articles traitant d’une même thématique et utilisant les mêmes mots-clé, lequel mettrait-il avant l’autre ? L’article sur lequel un lecteur passe en moyenne 30 secondes ou celui sur lequel il aura passé 3 minutes et plus ?

Article court (750 mots et moins)

Statistique intéressante : selon Matt Mullenweg, fondateur de la plateforme WordPress “la longueur moyenne d’un article de blog sur WordPress est de 280 mots, et ce chiffre est resté stable ces dernières années”. Parmi le type de contenu court, on retrouve les vidéos, infographies, les listes, etc.

Avantages :

  • Les internautes “scannent” de plus en plus le contenu publié en ligne et lisent en diagonale plutôt qu’une lecture approfondie, par manque de temps.

  • Le contenu court se diffuse mieux sur les appareils mobiles

  • A plus de chances d’être partagé et diffusé sur les réseaux sociaux, donc à avoir plus d’impact pour la visibilité de votre site.

  • Idéal pour synthétiser une thématique et lister les points essentiels.

Inconvénients :

  • Le sujet n’est pas traité en profondeur, certains angles de vue sont mis de côté

  • L’article court ne permet pas de gagner en crédibilité dans votre industrie.

  • Ne vous permet pas de vous démarquez de vos compétiteurs.

  • Plus difficile de convertir vos cibles qui pourraient en demander plus pour être convaincues.

 

Long ou court ? Quelles questions se poser ?

Le bon sens voudrait que les 2 types de contenu prennent une part similaire dans notre calendrier de publication. Il s’agit en réalité de se poser 5 questions importantes :

1/ Quel est le degré de maturité de votre entreprise ?

Une entreprise qui démarre son activité n’a pas forcément les ressources ni le temps nécessaire pour produire un contenu de fond long, et préférera donc publier plusieurs articles courts pour débuter et du contenu susceptible d’être rapidement partagé sur les réseaux sociaux.

Inversement, une entreprise déjà bien établie dans son secteur d’activité possède l’expertise et les ressources pour produire un contenu de type e-book ou livre blanc pour renforcer son autorité dans le secteur.

2/ Quel est l’objectif de votre contenu et de votre ligne éditoriale ?

Vous voulez plus d’engagement de vos lecteurs ? les convertir pour acheter un produit/service ? informer et montrer votre expertise ? augmenter le trafic de votre site ? améliorer votre classement dans les moteurs de recherche ? Être visible sur les réseaux sociaux ?

Selon l’objectif principal du contenu au moment de sa publication, vous préférerez produire un e-Book de 5 000 mots ou 10 articles de 500 mots.

3/ Sur quelles plateformes vos articles seront-ils lus ?

Sur un smartphone : un article court

Sur une tablette : ce type d’appareil léger dispose d’un écran suffisamment grand pour lire des documents longs.

Sur un écran d’ordinateur : tous les formats, et on privilégiera d’autant plus les documents téléchargeables de type livre blanc ou e-Book.

4/ Qui est votre lecteur-cible ?

Des professionnels  de votre industrie ? Des futurs clients ? Qui sont-ils ? Créez autant de “persona” (= de profils de lecteurs) que possible pour écrire leur type de contenu préféré. Un lectorat jeune s’intéressera à un visuel qui attire l’oeil de type infographie courte, tandis qu’un lectorat de professionnels à la recherche d’outils et d’analyses précises préférera télécharger un e-Book gratuit.

5/ La thématique choisie requiert-elle un contenu long ou court?

Un guide détaillé sera forcément plus long qu’un article qui rapporte les dernières actualités de votre industrie.

Selon le secteur d’activité, les articles du milieu de l’art et des loisirs seront probablement plus diffusés donc plus courts que des articles à l’attention du milieu médical et scientifique.

En résumé

chart

 

Conclusion

Les questions posées dans cet article peuvent vous servir de point de départ pour décider quel type de contenu produire. Et bien entendu, rien n’étant figé, effectuez des tests, voyez comment votre lectorat réagit. Et vous, que préférez-vous ? Partagez votre point de vue en laissant un commentaire !

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]
Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Évaluer cette page
Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]

Une réponse

  1. Bonjour,

    Merci pour cet excellent article qui donne d’excellentes pistes de réflexion 🙂

    Pas évident en effet de faire un choix, j’ai personnellement un article de 16000 mots, mais c’est une traduction et donc difficile par respect par rapport à l’auteur de faire différemment qu’un support Article. Je pense éventuellement à le couper en plusieurs parties mais l’article original est publié en un seul article et il s’en sort très bien : excellent positionnement et bon temps de chargement.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTACTEZ-NOUS