Attention! Des acteurs malveillants ont usurpé l’identité de Combustible pour des offres d’emploi frauduleuses. Combustible ne requiert jamais de données personnelles sensibles ni de paiement dans son processus de recrutement, toutes nos offres sont exclusivement publiées sur notre site d’emploi officiel pour votre sécurité.
Si vous avez été ciblé par cette fraude, signalez-le ici.

Technique ou grand public, quel langage utiliser dans vos articles de blogue ?

Nous lançons une nouvelle rubrique sur notre blogue! Chaque semaine, nous répondrons à une question qui suscite débats et commentaires dans le monde du web marketing.

Si l’on s’accorde à dire que la création de contenu unique, riche et pertinent est un élément indissociable d’une campagne de web marketing réussie, on est souvent face à un dilemme quant au ton et au langage à utiliser pour transmettre efficacement nos idées et messages.

Quels que soient les lecteurs que vous ciblez selon votre domaine d’activité, tant que votre message est compris par vos cibles, l’utilisation d’un jargon technique est-elle indispensable ? Quel est l’impact du langage utilisé sur le classement de votre site dans les résultats des moteurs de recherche ?

La question a été soulevée par Matt Cutts dans une récente vidéo (voir plus bas) Le monsieur Anti-Spam de Google y répond en un mot : clarté !

Chez Combustible, nous sommes d’avis que l’expérience du lecteur l’emporte largement sur le souci de bien figurer dans le classement d’un moteur de recherche. Ces deux idées sont de toute façon interdépendantes : un contenu accessible suscitera plus d’engagement du lecteur, augmentera l’autorité de votre site et donc son classement dans les moteurs de recherche.

Un langage clair et fluide pour atteindre votre audience et l’élargir

L’idée est que votre contenu atteigne le plus de lecteurs possible et intéressés par votre domaine d’expertise. Pour cela :

1/ Identifiez vos lecteurs : qui sont-ils ? Quels sont leurs centres d’intérêt ? À quoi s’attendent-ils lorsqu’ils arrivent sur votre site Web ? Quel type d’information recherchent-ils ? Une piste de réflexion pour vous mettre à leur place.

2/ Allez à l’essentiel : un contenu pertinent est entièrement compris en un minimum de temps. Pensez qu’un lecteur passe en moyenne 30 à 60 secondes* sur une page Web et que 79% des internautes* lisent en diagonale. Être percutant suppose donc d’utiliser un langage fluide.

3/ Des termes techniques, oui… accompagnés d’analogies pertinentes : expliquer un concept par des exemples est le meilleur moyen d’impliquer le lecteur et l’inciter à partager l’information ensuite. Utilisez des analogies et des scénarios liés à votre domaine d’activité.

4/ Confiez la rédaction du contenu au communicateur… et non à l’expert : souvent, les compagnies demandent à leur meilleur expert technique de rédiger leur contenu Web, celui qui connait le mieux les forces et avantages des services proposés. C’est une bonne stratégie, à condition que le jargon technique soit ensuite révisé pour être accessible à tous.

5/ Pensez à ce que le lecteur recherche sur les moteurs de recherche : posez-vous la question, qu’apportez-vous de plus que vos compétiteurs pour que le lecteur devienne éventuellement un client potentiel ? Quels sont les expressions-clé que votre lecteur utiliserait pour trouver votre site ?

6/ Évitez que le lecteur se demande ce qu’il est en train en lire : avec le flux d’informations disponibles sur Internet, un internaute préfèrera trouver un autre article ailleurs plutôt que de vous demander plus d’explications sur le vôtre, par manque de temps ou par crainte ne pas être lu.

Quel impact sur le classement de votre site dans les moteurs de recherche ?

Bien qu’il ne le confirme pas explicitement, Matt Cutts renforce l’idée qu’une page Web bien rédigée et informative a plus de chances d’être plus facilement trouvée par l’internaute.

Un contenu clair va donc de pair avec les performances d’un site Web. Adapté à votre cible, il sera plus facilement identifié, lu, compris et partagé volontiers par le lecteur vers des personnes de son réseau, ayant les mêmes besoins que lui.

Une citation d’Albert Einstein résume bien ce que l’on pense de la création de contenu à portée informative : “If you can’t explain it simply, you don’t understand it well enough” (Si vous ne pouvez pas l’expliquer simplement, c’est que vous ne le comprenez pas assez bien).

Qu’en pensez-vous ? Partagez votre expérience en laissant un commentaire !

*selon les statistiques publiées dans l’ouvrage « Bien Rédiger pour le Web » d’Isabelle Canivet, 2014

Nous lançons une nouvelle rubrique sur notre blogue! Chaque semaine, nous répondrons à une question qui suscite débats et commentaires dans le monde du web marketing.

Si l’on s’accorde à dire que la création de contenu unique, riche et pertinent est un élément indissociable d’une campagne de web marketing réussie, on est souvent face à un dilemme quant au ton et au langage à utiliser pour transmettre efficacement nos idées et messages.

Quels que soient les lecteurs que vous ciblez selon votre domaine d’activité, tant que votre message est compris par vos cibles, l’utilisation d’un jargon technique est-elle indispensable ? Quel est l’impact du langage utilisé sur le classement de votre site dans les résultats des moteurs de recherche ?

La question a été soulevée par Matt Cutts dans une récente vidéo (voir plus bas) Le monsieur Anti-Spam de Google y répond en un mot : clarté !

Chez Combustible, nous sommes d’avis que l’expérience du lecteur l’emporte largement sur le souci de bien figurer dans le classement d’un moteur de recherche. Ces deux idées sont de toute façon interdépendantes : un contenu accessible suscitera plus d’engagement du lecteur, augmentera l’autorité de votre site et donc son classement dans les moteurs de recherche.

Un langage clair et fluide pour atteindre votre audience et l’élargir

L’idée est que votre contenu atteigne le plus de lecteurs possible et intéressés par votre domaine d’expertise. Pour cela :

1/ Identifiez vos lecteurs : qui sont-ils ? Quels sont leurs centres d’intérêt ? À quoi s’attendent-ils lorsqu’ils arrivent sur votre site Web ? Quel type d’information recherchent-ils ? Une piste de réflexion pour vous mettre à leur place.

2/ Allez à l’essentiel : un contenu pertinent est entièrement compris en un minimum de temps. Pensez qu’un lecteur passe en moyenne 30 à 60 secondes* sur une page Web et que 79% des internautes* lisent en diagonale. Être percutant suppose donc d’utiliser un langage fluide.

3/ Des termes techniques, oui… accompagnés d’analogies pertinentes : expliquer un concept par des exemples est le meilleur moyen d’impliquer le lecteur et l’inciter à partager l’information ensuite. Utilisez des analogies et des scénarios liés à votre domaine d’activité.

4/ Confiez la rédaction du contenu au communicateur… et non à l’expert : souvent, les compagnies demandent à leur meilleur expert technique de rédiger leur contenu Web, celui qui connait le mieux les forces et avantages des services proposés. C’est une bonne stratégie, à condition que le jargon technique soit ensuite révisé pour être accessible à tous.

5/ Pensez à ce que le lecteur recherche sur les moteurs de recherche : posez-vous la question, qu’apportez-vous de plus que vos compétiteurs pour que le lecteur devienne éventuellement un client potentiel ? Quels sont les expressions-clé que votre lecteur utiliserait pour trouver votre site ?

6/ Évitez que le lecteur se demande ce qu’il est en train en lire : avec le flux d’informations disponibles sur Internet, un internaute préfèrera trouver un autre article ailleurs plutôt que de vous demander plus d’explications sur le vôtre, par manque de temps ou par crainte ne pas être lu.

Quel impact sur le classement de votre site dans les moteurs de recherche ?

Bien qu’il ne le confirme pas explicitement, Matt Cutts renforce l’idée qu’une page Web bien rédigée et informative a plus de chances d’être plus facilement trouvée par l’internaute.

Un contenu clair va donc de pair avec les performances d’un site Web. Adapté à votre cible, il sera plus facilement identifié, lu, compris et partagé volontiers par le lecteur vers des personnes de son réseau, ayant les mêmes besoins que lui.

Une citation d’Albert Einstein résume bien ce que l’on pense de la création de contenu à portée informative : “If you can’t explain it simply, you don’t understand it well enough” (Si vous ne pouvez pas l’expliquer simplement, c’est que vous ne le comprenez pas assez bien).

Qu’en pensez-vous ? Partagez votre expérience en laissant un commentaire !

*selon les statistiques publiées dans l’ouvrage « Bien Rédiger pour le Web » d’Isabelle Canivet, 2014

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]
Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Évaluer cette page
Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]

CONTACTEZ-NOUS