Attention! Des acteurs malveillants ont usurpé l’identité de Combustible pour des offres d’emploi frauduleuses. Combustible ne requiert jamais de données personnelles sensibles ni de paiement dans son processus de recrutement, toutes nos offres sont exclusivement publiées sur notre site d’emploi officiel pour votre sécurité.
Si vous avez été ciblé par cette fraude, signalez-le ici.

Recrutement : comment embaucher la perle rare pour votre entreprise?

Recruter un excellent salarié n’est pas une mince affaire. Tout bon employeur sait que le succès de son entreprise dépend en grande partie des travailleurs qui la font fonctionner au quotidien. Mais comment recruter la perle rare, qui sera à la fois qualifiée pour le poste disponible, et motivée par la charge de travail qui l’attend? Ce petit guide a été conçu afin de vous aider à attirer les meilleurs talents chez vous.

1. Rédigez une offre d’emploi percutante

 La rédaction de votre offre d’emploi est le fondement même du processus de recrutement. Un peu à la manière d’un pêcheur, votre ligne n’attirera de bons profils que si vous leur tendez un hameçon attrayant qui répond à leurs attentes. Assurez-vous de rédiger une offre d’emploi professionnelle et inspirante. N’hésitez pas à avoir recours aux services d’un réviseur ou d’un rédacteur, au besoin.

 Un titre valorisant et compréhensible

 Une future recrue qui consulte les pages web à la recherche du poste idéal regarde d’abord les titres des emplois offerts. Le titre est en quelque sorte la porte d’entrée vers votre offre : les internautes ne cliqueront sur votre offre que si vous leur donnez envie d’en savoir davantage. Choisissez un titre à la fois valorisant ET compréhensible.

 Il est plus tentant de postuler pour devenir « Préposé à l’entretien ménager » que pour devenir « Homme ou femme de ménage ». Optez également pour les titres qui sont consacrés dans votre domaine : les travailleurs spécialisés effectueront leur recherche d’emploi avec le langage propre à leur milieu. Vous privilégierez donc les titres tels que « Attaché de presse » plutôt que « Responsable des communications de l’entreprise auprès des médias ».

Une description précise du poste

Une fois que vous avez capté l’attention des internautes avec votre titre, il faut que la description du poste opère elle-même une première sélection naturelle auprès des candidats potentiels. En décrivant avec exactitude les tâches qui seront confiées à votre futur salarié, les personnes qui ont peu d’intérêt passeront à l’offre suivante.

Si vous n’inscrivez pas que votre futur « Adjoint à la direction » devra, par exemple, remplir des demandes de subventions alors que cela constitue une tâche récurrente, vous prenez le risque que votre future recrue découvre, avec une pointe de déception, qu’il devra effectuer des tâches dans lesquelles il n’est pas forcément à l’aise. Et il pourrait bien commencer une nouvelle recherche d’emploi plus rapidement que vous ne le pensez!

 Des exigences bien détaillées et des conditions de travail claires

Votre futur salarié doit parler espagnol parce que vous avez beaucoup de clients en Argentine et il doit absolument détenir une formation en comptabilité? Inscrivez-le dans votre offre d’emploi. Plus votre offre d’emploi sera claire sur ce que vous exigez, plus les candidats qui postuleront correspondront au profil que vous recherchez.

Limitez cependant vos exigences à l’essentiel : lorsque la maîtrise d’un logiciel ou la connaissance d’une langue étrangère est un atout plutôt qu’une exigence formelle, spécifiez-le. Vous éviterez d’écarter trop rapidement des candidats qui pourraient avoir le bon profil.

Livrez un maximum de détails sur les conditions de travail que vous offrez. L’échelle salariale, les avantages sociaux et le nombre de semaines de congés sont des informations qui devraient être accessibles. Une personne qui gagnait 70 000 dollars l’année dans un emploi précédent risque d’avoir une bien mauvaise surprise si vous l’appelez en entrevue pour l’informer que l’emploi proposé, bien que similaire, est à 40 000$. Sauvez du temps et des désagréments! comment recruter la perle rare

Des directives claires pour appliquer à l’emploi

Votre offre d’emploi, aussi bien rédigée soit-elle, pourrait vous donner des maux de tête en l’absence de directives claires pour postuler. Nommez clairement les documents qui doivent vous être soumis, tels qu’un CV, une lettre de présentation ou une liste de références d’employeurs précédents. Fixez une échéance pour appliquer et spécifiez par quel moyen (courriel, courrier régulier ou en personne) les candidatures doivent vous être acheminées.

Dites-vous bien une chose : les candidats qui veulent véritablement le poste vous soumettront les bons documents, en bonne et due forme, avant l’échéance. Des consignes claires éviteront aussi que vous vous retrouviez avec une longue liste de candidatures aux profils trop différents, qui ne vous permettront pas de bien comparer les candidats entre eux. Encore une fois, sauvez du temps et de l’énergie!

2. Diffusez l’offre d’emploi de manière optimale

Rédiger une offre d’emploi attrayante est essentiel. La diffuser correctement est primordial pour cibler les bons profils. Les sites web d’emploi les plus connus peuvent certainement vous aider, tout comme une publication sur votre propre site web d’entreprise. Ne négligez cependant pas la puissance des réseaux sociaux : une offre d’emploi risque de circuler davantage si vous la diffusez aussi sur votre page Facebook, votre compte Twitter et, mieux encore, sur LinkedIn.

Les banques d’emplois universitaires sont aussi d’excellents outils pour recruter de jeunes profils à la recherche d’une première expérience. Plusieurs universités disposent d’un service d’aide à la recherche d’emploi destiné aux étudiants ou aux diplômés : il s’agit d’une bonne manière pour atteindre un maximum de personnes qui débutent leur carrière, qui maîtrisent les bonnes pratiques les plus récentes et qui sont activement en recherche d’un emploi.

Quelques services d’aide à la recherche d’emploi universitaires :

Pensez aussi aux références que vous pouvez obtenir auprès de votre entourage ou de vos salariés actuels : ils connaissent peut-être une perle rare qui a déjà un emploi quelque part, mais qui pourrait bien accepter de relever un nouveau défi professionnel. Vous avez intérêt à sonder les personnes que vous côtoyez au quotidien : quelques-unes sont certainement capables de parler de votre entreprise de façon plus éloquente que la meilleure offre d’emploi écrite! Le bouche-à-oreille fonctionne toujours autant.

3. Passez des entrevues efficaces

C’est l’étape décisive : il vous faut contacter les candidats retenus pour une entrevue. Si une candidature vous semble bonne même si elle ne correspond pas exactement au profil recherché, mais que votre instinct d’employeur vous dit d’appeler cette personne en entrevue, faites-le. Vous ne perdez rien à rencontrer une personne supplémentaire, surtout si vous êtes intéressé par son profil.

Un comité de sélection pour prendre une décision éclairée

Entourez-vous de personnes de confiance pour passer les entrevues : un petit comité composé de vous-même ainsi que d’un ou deux membres de votre équipe posera un regard plus diversifié sur les candidats présélectionnés. Il se peut que vous jugiez un candidat exceptionnel, mais que vos salariés émettent des réserves. Il n’y a pas de meilleur moyen pour savoir si un nouveau collaborateur a de bonnes chances de s’intégrer facilement que de demander à votre équipe déjà en place si le profil correspond.

Une entrevue bien préparée

Vous savez ce que vous recherchez chez votre future recrue, alors posez les bonnes questions! Pour cela, préparez l’entrevue, en prenant le temps de réfléchir aux informations qu’il vous faut aller chercher. Préparez un questionnaire qui comprend vos  « incontournables » : par exemple, demandez au candidat quel genre d’initiatives il a pris dans son emploi précédent, quelles sont ses réalisations professionnelles, etc.

N’hésitez pas non plus à recourir à certains tests. Si votre nouveau collaborateur doit avoir un français écrit irréprochable, pourquoi ne pas lui faire produire un texte avant l’entrevue? De la même manière, si vous savez qu’une situation particulière survient régulièrement au travail, pourquoi ne pas faire une mise en situation et demander aux candidats comment ils réagiraient?

Il peut toujours être utile de demander à un candidat comment il est tombé sur votre offre d’emploi et pourquoi il a décidé de postuler. Vous pouvez également lui poser des questions sur votre entreprise. Généralement, ce genre de questions permet de mesurer si le candidat s’est préparé avant de vous rencontrer et donc son niveau d’intérêt réel pour le poste.

 4. Intégrez votre nouvelle recrue

Le processus d’embauche d’un nouveau salarié n’est pas forcément terminé au moment où vous avez rappelé celui ou celle qui a su se démarquer lors de l’entrevue. Une période d’essai peut être souhaitable selon la nature du poste. S’il s’agit d’un représentant, par exemple, et qu’il doit savoir persuader des prospects potentiels d’acheter vos produits, mieux vaut peut-être vous donner le temps d’évaluer dans quelle mesure il est doué pour cette mission.

Surtout, prenez le temps de connaître ce nouveau membre de votre équipe. Montrez-lui que son embauche et son bien-être vous tiennent à cœur. S’il se sent bien dès ses premiers jours chez vous, son potentiel professionnel risque de se révéler encore plus rapidement. Organisez des repas du midi ou une pause-café pour qu’il s’intègre rapidement à sa nouvelle équipe de travail. Incitez vos collaborateurs à prendre les devants et à lui offrir leur aide.

Un jumelage avec un employé de confiance

Si votre nouvelle recrue effectue essentiellement les mêmes attributions qu’un autre membre de votre entreprise, il peut être profitable de le jumeler quelques jours avec une personne d’expérience et à qui vous faites confiance. Non seulement un jumelage permet un transfert de connaissances rapide, mais il facilite l’intégration du nouveau membre de l’équipe.

5. Bâtissez et maintenez votre réputation d’employeur

Attirer la perle rare n’est pas qu’une question d’embauche ponctuelle. C’est aussi une question de réputation. Plus votre entreprise est aimée et plus votre nom est associé aux meilleures pratiques en recrutement, plus vos offres d’emploi seront séduisantes aux yeux des candidats. Une bonne réputation circule vite au sein d’un secteur d’activité précis!

Avoir bonne réputation, c’est long!

La réputation d’un employeur se construit sur le long terme. Elle est le fruit d’efforts conscients et constants pour ne rien laisser au hasard : le bien-être de l’équipe, l’ambiance et les conditions de travail, l’attitude patronale, etc. Si vos employés sont bien chez vous, ils le diront et cela se saura.

À l’inverse, des salariés qui démissionnent avec un goût amer en bouche ou des relations de travail tendues au quotidien risquent de miner votre réputation. Les candidats qui s’informent sur votre entreprise ou qui connaissent des gens qui y travaillent déjà seront mis au courant de ce qui ne va pas. Ils hésiteront alors peut-être à vous envoyer leur CV.

Donnez des défis et encouragez l’initiative

Vous avez donc intérêt, en tant qu’employeur, à soigner votre réputation et à faire de votre entreprise un milieu où il fait bon travailler au quotidien. Faites sentir à vos employés qu’ils comptent pour vous et qu’ils font partie de vos succès. Mobilisez les forces de chacun, donnez-leur des défis à la hauteur de leurs capacités et encouragez l’initiative : les salariés qui s’ennuient sont généralement des profils compétents mais malheureux.

Dans une courte vidéo de Workopolis (en anglais)

Si vous parvenez à fidéliser vos recrues, votre réputation vous précédera. Au contraire, si un roulement d’employés anormalement élevé affecte votre entreprise, cela soulèvera des questions. Faites des bilans réguliers avec votre département des ressources humaines : n’hésitez pas à féliciter et à motiver vos salariés lorsque cela est justifié!

Profitez-en pour les sonder sur leur niveau de bien-être et ainsi démontrer que vous êtes ouvert à leurs commentaires. Si vous doutez du niveau de confort de vos employés, voyez avec eux ce que vous pourriez vous-même améliorer. Sans accéder à toutes leurs demandes, les accommoder dans la mesure du possible ne peut que contribuer à créer des conditions optimales de travail et améliorer les performances de chacun. Soyez le patron que vous aimeriez avoir! Les perles rares viendront plus aisément à vous si vous êtes une figure à la fois sympathique, accessible ET inspirante.

Recruter un excellent salarié n’est pas une mince affaire. Tout bon employeur sait que le succès de son entreprise dépend en grande partie des travailleurs qui la font fonctionner au quotidien. Mais comment recruter la perle rare, qui sera à la fois qualifiée pour le poste disponible, et motivée par la charge de travail qui l’attend? Ce petit guide a été conçu afin de vous aider à attirer les meilleurs talents chez vous.

1. Rédigez une offre d’emploi percutante

 La rédaction de votre offre d’emploi est le fondement même du processus de recrutement. Un peu à la manière d’un pêcheur, votre ligne n’attirera de bons profils que si vous leur tendez un hameçon attrayant qui répond à leurs attentes. Assurez-vous de rédiger une offre d’emploi professionnelle et inspirante. N’hésitez pas à avoir recours aux services d’un réviseur ou d’un rédacteur, au besoin.

 Un titre valorisant et compréhensible

 Une future recrue qui consulte les pages web à la recherche du poste idéal regarde d’abord les titres des emplois offerts. Le titre est en quelque sorte la porte d’entrée vers votre offre : les internautes ne cliqueront sur votre offre que si vous leur donnez envie d’en savoir davantage. Choisissez un titre à la fois valorisant ET compréhensible.

 Il est plus tentant de postuler pour devenir « Préposé à l’entretien ménager » que pour devenir « Homme ou femme de ménage ». Optez également pour les titres qui sont consacrés dans votre domaine : les travailleurs spécialisés effectueront leur recherche d’emploi avec le langage propre à leur milieu. Vous privilégierez donc les titres tels que « Attaché de presse » plutôt que « Responsable des communications de l’entreprise auprès des médias ».

Une description précise du poste

Une fois que vous avez capté l’attention des internautes avec votre titre, il faut que la description du poste opère elle-même une première sélection naturelle auprès des candidats potentiels. En décrivant avec exactitude les tâches qui seront confiées à votre futur salarié, les personnes qui ont peu d’intérêt passeront à l’offre suivante.

Si vous n’inscrivez pas que votre futur « Adjoint à la direction » devra, par exemple, remplir des demandes de subventions alors que cela constitue une tâche récurrente, vous prenez le risque que votre future recrue découvre, avec une pointe de déception, qu’il devra effectuer des tâches dans lesquelles il n’est pas forcément à l’aise. Et il pourrait bien commencer une nouvelle recherche d’emploi plus rapidement que vous ne le pensez!

 Des exigences bien détaillées et des conditions de travail claires

Votre futur salarié doit parler espagnol parce que vous avez beaucoup de clients en Argentine et il doit absolument détenir une formation en comptabilité? Inscrivez-le dans votre offre d’emploi. Plus votre offre d’emploi sera claire sur ce que vous exigez, plus les candidats qui postuleront correspondront au profil que vous recherchez.

Limitez cependant vos exigences à l’essentiel : lorsque la maîtrise d’un logiciel ou la connaissance d’une langue étrangère est un atout plutôt qu’une exigence formelle, spécifiez-le. Vous éviterez d’écarter trop rapidement des candidats qui pourraient avoir le bon profil.

Livrez un maximum de détails sur les conditions de travail que vous offrez. L’échelle salariale, les avantages sociaux et le nombre de semaines de congés sont des informations qui devraient être accessibles. Une personne qui gagnait 70 000 dollars l’année dans un emploi précédent risque d’avoir une bien mauvaise surprise si vous l’appelez en entrevue pour l’informer que l’emploi proposé, bien que similaire, est à 40 000$. Sauvez du temps et des désagréments! comment recruter la perle rare

Des directives claires pour appliquer à l’emploi

Votre offre d’emploi, aussi bien rédigée soit-elle, pourrait vous donner des maux de tête en l’absence de directives claires pour postuler. Nommez clairement les documents qui doivent vous être soumis, tels qu’un CV, une lettre de présentation ou une liste de références d’employeurs précédents. Fixez une échéance pour appliquer et spécifiez par quel moyen (courriel, courrier régulier ou en personne) les candidatures doivent vous être acheminées.

Dites-vous bien une chose : les candidats qui veulent véritablement le poste vous soumettront les bons documents, en bonne et due forme, avant l’échéance. Des consignes claires éviteront aussi que vous vous retrouviez avec une longue liste de candidatures aux profils trop différents, qui ne vous permettront pas de bien comparer les candidats entre eux. Encore une fois, sauvez du temps et de l’énergie!

2. Diffusez l’offre d’emploi de manière optimale

Rédiger une offre d’emploi attrayante est essentiel. La diffuser correctement est primordial pour cibler les bons profils. Les sites web d’emploi les plus connus peuvent certainement vous aider, tout comme une publication sur votre propre site web d’entreprise. Ne négligez cependant pas la puissance des réseaux sociaux : une offre d’emploi risque de circuler davantage si vous la diffusez aussi sur votre page Facebook, votre compte Twitter et, mieux encore, sur LinkedIn.

Les banques d’emplois universitaires sont aussi d’excellents outils pour recruter de jeunes profils à la recherche d’une première expérience. Plusieurs universités disposent d’un service d’aide à la recherche d’emploi destiné aux étudiants ou aux diplômés : il s’agit d’une bonne manière pour atteindre un maximum de personnes qui débutent leur carrière, qui maîtrisent les bonnes pratiques les plus récentes et qui sont activement en recherche d’un emploi.

Quelques services d’aide à la recherche d’emploi universitaires :

Pensez aussi aux références que vous pouvez obtenir auprès de votre entourage ou de vos salariés actuels : ils connaissent peut-être une perle rare qui a déjà un emploi quelque part, mais qui pourrait bien accepter de relever un nouveau défi professionnel. Vous avez intérêt à sonder les personnes que vous côtoyez au quotidien : quelques-unes sont certainement capables de parler de votre entreprise de façon plus éloquente que la meilleure offre d’emploi écrite! Le bouche-à-oreille fonctionne toujours autant.

3. Passez des entrevues efficaces

C’est l’étape décisive : il vous faut contacter les candidats retenus pour une entrevue. Si une candidature vous semble bonne même si elle ne correspond pas exactement au profil recherché, mais que votre instinct d’employeur vous dit d’appeler cette personne en entrevue, faites-le. Vous ne perdez rien à rencontrer une personne supplémentaire, surtout si vous êtes intéressé par son profil.

Un comité de sélection pour prendre une décision éclairée

Entourez-vous de personnes de confiance pour passer les entrevues : un petit comité composé de vous-même ainsi que d’un ou deux membres de votre équipe posera un regard plus diversifié sur les candidats présélectionnés. Il se peut que vous jugiez un candidat exceptionnel, mais que vos salariés émettent des réserves. Il n’y a pas de meilleur moyen pour savoir si un nouveau collaborateur a de bonnes chances de s’intégrer facilement que de demander à votre équipe déjà en place si le profil correspond.

Une entrevue bien préparée

Vous savez ce que vous recherchez chez votre future recrue, alors posez les bonnes questions! Pour cela, préparez l’entrevue, en prenant le temps de réfléchir aux informations qu’il vous faut aller chercher. Préparez un questionnaire qui comprend vos  « incontournables » : par exemple, demandez au candidat quel genre d’initiatives il a pris dans son emploi précédent, quelles sont ses réalisations professionnelles, etc.

N’hésitez pas non plus à recourir à certains tests. Si votre nouveau collaborateur doit avoir un français écrit irréprochable, pourquoi ne pas lui faire produire un texte avant l’entrevue? De la même manière, si vous savez qu’une situation particulière survient régulièrement au travail, pourquoi ne pas faire une mise en situation et demander aux candidats comment ils réagiraient?

Il peut toujours être utile de demander à un candidat comment il est tombé sur votre offre d’emploi et pourquoi il a décidé de postuler. Vous pouvez également lui poser des questions sur votre entreprise. Généralement, ce genre de questions permet de mesurer si le candidat s’est préparé avant de vous rencontrer et donc son niveau d’intérêt réel pour le poste.

 4. Intégrez votre nouvelle recrue

Le processus d’embauche d’un nouveau salarié n’est pas forcément terminé au moment où vous avez rappelé celui ou celle qui a su se démarquer lors de l’entrevue. Une période d’essai peut être souhaitable selon la nature du poste. S’il s’agit d’un représentant, par exemple, et qu’il doit savoir persuader des prospects potentiels d’acheter vos produits, mieux vaut peut-être vous donner le temps d’évaluer dans quelle mesure il est doué pour cette mission.

Surtout, prenez le temps de connaître ce nouveau membre de votre équipe. Montrez-lui que son embauche et son bien-être vous tiennent à cœur. S’il se sent bien dès ses premiers jours chez vous, son potentiel professionnel risque de se révéler encore plus rapidement. Organisez des repas du midi ou une pause-café pour qu’il s’intègre rapidement à sa nouvelle équipe de travail. Incitez vos collaborateurs à prendre les devants et à lui offrir leur aide.

Un jumelage avec un employé de confiance

Si votre nouvelle recrue effectue essentiellement les mêmes attributions qu’un autre membre de votre entreprise, il peut être profitable de le jumeler quelques jours avec une personne d’expérience et à qui vous faites confiance. Non seulement un jumelage permet un transfert de connaissances rapide, mais il facilite l’intégration du nouveau membre de l’équipe.

5. Bâtissez et maintenez votre réputation d’employeur

Attirer la perle rare n’est pas qu’une question d’embauche ponctuelle. C’est aussi une question de réputation. Plus votre entreprise est aimée et plus votre nom est associé aux meilleures pratiques en recrutement, plus vos offres d’emploi seront séduisantes aux yeux des candidats. Une bonne réputation circule vite au sein d’un secteur d’activité précis!

Avoir bonne réputation, c’est long!

La réputation d’un employeur se construit sur le long terme. Elle est le fruit d’efforts conscients et constants pour ne rien laisser au hasard : le bien-être de l’équipe, l’ambiance et les conditions de travail, l’attitude patronale, etc. Si vos employés sont bien chez vous, ils le diront et cela se saura.

À l’inverse, des salariés qui démissionnent avec un goût amer en bouche ou des relations de travail tendues au quotidien risquent de miner votre réputation. Les candidats qui s’informent sur votre entreprise ou qui connaissent des gens qui y travaillent déjà seront mis au courant de ce qui ne va pas. Ils hésiteront alors peut-être à vous envoyer leur CV.

Donnez des défis et encouragez l’initiative

Vous avez donc intérêt, en tant qu’employeur, à soigner votre réputation et à faire de votre entreprise un milieu où il fait bon travailler au quotidien. Faites sentir à vos employés qu’ils comptent pour vous et qu’ils font partie de vos succès. Mobilisez les forces de chacun, donnez-leur des défis à la hauteur de leurs capacités et encouragez l’initiative : les salariés qui s’ennuient sont généralement des profils compétents mais malheureux.

Dans une courte vidéo de Workopolis (en anglais)

Si vous parvenez à fidéliser vos recrues, votre réputation vous précédera. Au contraire, si un roulement d’employés anormalement élevé affecte votre entreprise, cela soulèvera des questions. Faites des bilans réguliers avec votre département des ressources humaines : n’hésitez pas à féliciter et à motiver vos salariés lorsque cela est justifié!

Profitez-en pour les sonder sur leur niveau de bien-être et ainsi démontrer que vous êtes ouvert à leurs commentaires. Si vous doutez du niveau de confort de vos employés, voyez avec eux ce que vous pourriez vous-même améliorer. Sans accéder à toutes leurs demandes, les accommoder dans la mesure du possible ne peut que contribuer à créer des conditions optimales de travail et améliorer les performances de chacun. Soyez le patron que vous aimeriez avoir! Les perles rares viendront plus aisément à vous si vous êtes une figure à la fois sympathique, accessible ET inspirante.

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]
Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Évaluer cette page
Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]

CONTACTEZ-NOUS