Implémenter des CTA : 10 astuces pour générer plus de conversions

Implémenter des CTA : 10 astuces pour générer plus de conversions

Les CTA (Call To Action) ou appels à l’action sont des composantes absolument incontournables de vos pages de vente et de tous vos articles de blogues destinés à convertir vos leads en clients effectifs. Ils se doivent d’être percutants et assez attractifs pour créer l’engagement recherché. Mais quand il est question de la création de ces CTA, plusieurs questions surviennent : quel emplacement choisir ? quel texte ? quelle couleur ? Nous vous aidons à trouver les réponses à ces questions avec 10 astuces qui vous permettront de tirer le maximum de conversions de vos call to action.

Alors en quoi consiste un CTA exactement ? On appelle un « call to action » tous les modules publicitaires ou la mise en évidence de messages ou de boutons web incitant l’internaute à passer à une action spécifique, et lui permettant notamment d’accéder à un service ou à l’achat d’un produit par exemple. Particulièrement important dans le discours commercial sur le web, les call to action viennent ponctuer les pages de textes et de présentation et c’est pourquoi ils représentent un facteur clé de succès pour les conversions du site ou les ventes de produits pour les entreprises qui ont un commerce en ligne.

1. Connaître vos objectifs

Poser ses objectifs est la première étape dans la création de CTA efficaces. En fonction des pages sur lesquelles vous voulez apposer un appel à l’action, vos objectifs seront très certainement bien différents. En effet, un appel à l’action implique généralement une action ! Alors posez-vous les bonnes questions : quel type d’engagement cherchez-vous à obtenir des internautes sur ces pages ? Est-ce le passage à la vente, à une souscription ou à une inscription à votre newsletter ? Souhaitez-vous guider les internautes vers vos pages sur les réseaux sociaux par exemple ?

Vos CTA doivent s’intégrer pertinemment dans votre stratégie marketing et commerciale globale pour être véritablement efficaces. Et c’est bien de ces objectifs que vous identifierez les actions que vous souhaitez faire prendre aux cibles qui visiteront votre site web, à chaque étape et à chaque page de celui-ci.

2. Connaître les objectifs de vos cibles

Mais connaître ses propres objectifs n’est pas forcément suffisant pour concevoir un appel à l’action pertinent pour vos cibles. C’est pourquoi il est tout aussi primordial de s’interroger sur les intentions et les enjeux de vos clients potentiels. Demandez-vous ce qu’ils recherchent en visitant chaque page de votre site. Est-ce un produit qui solutionnerait leurs problématiques quotidiennes ? Ou plutôt une information relative à votre domaine d’activité ? Par quel genre d’action seraient-ils vraiment intéressés et comment pouvez-vous combiner cela à vos propres objectifs marketing et commerciaux ?

Pour identifier ces variables, il faudra non seulement avoir une bonne connaissance de vos cibles, mais aussi identifier le chemin qu’ils parcourent communément sur votre site web, en veillant aussi à prendre en compte les sources de trafic par lesquelles ils vont y accéder. En effet, selon leur profil, vos cibles n’atterriront pas forcément sur les mêmes pages : il faudra donc s’adresser à vos visiteurs en conséquence afin d’être sûr de rester cohérent et percutant dans votre discours. Bien sûr, cela vaut pour vos CTA mais aussi pour votre choix de contenu en général.

De manière générale, il vaut toujours mieux opter pour un discours orienté solution pour le client potentiel. Ainsi, plutôt que de les inciter à acheter votre produit, vous leur donnerez plutôt un argument sur ce que le produit peut leur apporter par rapport à leur problématique spécifique. De la même façon, on pourra insister sur le côté gratuit ou sans engagement d’un contenu pour en accentuer l’attractivité dans un call to action.

3. Au bon endroit au bon moment : choisir l’emplacement de son CTA

On comprendra alors comment l’emplacement d’un CTA peut avoir toute son importance dans son efficacité globale. Que ce soit la page sur laquelle celui-ci se trouve ou son emplacement même sur cette page, il est bel et bien indispensable d’adapter le discours en fonction du chemin parcouru par vos cibles au sein de votre entonnoir de vente. Par exemple, un CTA un peu trop insistant trop tôt pourrait être considéré comme arriviste et être tout simplement ignoré par les internautes si ceux-ci n’ont pas encore été convaincus du bien-fondé de vos produits ou de vos services.

À l’inverse, trouver le « bon » moment pour proposer ses services, par exemple à la fin d’un argumentaire ou après quelques témoignages clients convaincants peut s’avérer très efficace pour vos conversions. C’est pourquoi dans ce cadre les tests de vos CTA sont incontournables. Tester différents emplacements vous permettra de trouver celui qui vous rapportera le plus de clics et de conversions.

CrazyEgg est un outil qui vous permet d’identifier les points les plus cliqués sur vos pages. Il vous permettra d’identifier les contenus les plus populaires au sein de vos pages et les clics des internautes en fonction de chaque source de trafic. Des informations primordiales lorsque l’on veut optimiser au maximum ses CTA !

4. Proposer une offre irrésistible

En ce qui concerne le contenu de vos appels à l’action, la meilleure des stratégies est de proposer des offres que vos visiteurs ne pourront pas refuser, et surtout à certains moments clés de votre entonnoir de vente. On peut par exemple penser à une offre d’essai gratuit ou à la mise à disposition d’un livre blanc, d’une formation ou d’un outil gratuit par exemple.

Par ailleurs, il est aussi tout indiqué de créer un certain caractère d’urgence dans vos CTA, que cela soit en proposant une offre limitée dans le temps ou l’accès à un produit ou service à un tarif compétitif, ou encore en proposant un forfait avec des bonus exclusifs.

5. De l’originalité dans l’action

S’il est absolument essentiel d’utiliser des verbes d’action pour la rédaction de vos CTA, rien ne vous empêche de faire preuve d’un peu d’originalité par rapport à ce qui existe ou à ce que vos concurrents proposent en général. Au contraire, une formulation bien choisie, voire même amusante, peut avoir un effet très attractif pour votre appel à l’action et pour vos conversions.

Là encore, n’hésitez pas à tester plusieurs formulations car le brainstorming ne suffit généralement pas à garantir une réelle efficacité marketing. Par ailleurs, veillez bien à toujours rester clairs dans vos contenus. Un appel à l’action a pour objectif d’aider l’internaute à passer à l’action. Il doit donc comprendre au premier coup d’œil où il doit cliquer et ce qu’il y gagnera effectivement ! Évitez donc les formulations un peu trop « subtiles » ou les sous-entendus.

Vous pouvez aussi utiliser des formulations à la première personne qui permettent de rendre le contenu plus personnel que la 3ᵉ personne. Par exemple, « Je demande mon exemplaire » ou « Je réserve ma place » sont des call to action efficaces.

6. Utiliser la psychologie inversée

Certains sites n’hésitent pas à utiliser le principe de psychologie inversée. C’est une astuce à utiliser avec parcimonie mais qui peut très bien faire décoller vos conversions si elle est utilisée de manière pertinente. On peut voir ce type d’exemple sur des pop up qui apparaissent lorsque vous visitez un article de blogue,  ou qui vous invite à vous inscrire à la newsletter par exemple. Généralement le CTA propose deux actions : soit celle de s’inscrire, soit celle de refuser l’inscription. Ainsi, l’internaute qui spontanément voudrait refuser l’invitation clique sur un bouton où il est inscrit quelque chose de négatif comme « Je ne veux pas en savoir plus » ou « Je ne m’intéresse pas à… ».

C’est une tactique assez intéressante car il est instinctivement et psychologiquement inconfortable de cliquer sur une affirmation qui nous paraît fondamentalement fausse, ce qui crée presque instantanément une certaine attention au message. Bien sûr, c’est une tactique qui ne s’appliquera pas forcément à tous les domaines d’activité, et là encore, prévoyez des tests pour vous assurer de son efficacité pour votre site.

7. Facilitez les choses pour vos leads

Il ne faut pas oublier qu’un CTA a pour objectif principal de faciliter la navigation des internautes. Leur caractère graphique et attractif leur permet d’être visibles et de guider le visiteur vers la résolution de ses besoins sur votre site. Il est donc d’autant plus important de rester dans cette logique tout au long du processus en veillant à toujours faciliter l’accès à l’information ou à l’achat pour le visiteur.

Et cela se traduit de nombreuses façons. Par exemple, s’assurer que vos liens fonctionnent et mènent effectivement vers la direction voulue. Pour cela, n’hésitez pas à multiplier l’ A/B testing pour vous assurer que vos CTA fonctionnent comme prévu. Par ailleurs, vous pourrez aussi limiter les formulaires afin que l’inscription à votre newsletter soit simple d’accès et la moins contraignante possible par exemple. Cela peut aussi être de proposer plusieurs moyens de paiements pour inciter le client potentiel à acheter vos produits et services : règlement via différents acteurs, facilités de paiement, différents types de formules de souscription etc.

8. Choisir la bonne couleur

Lors de la création graphique de CTA, on se pose souvent la question des couleurs à utiliser pour gagner en efficacité. Et s’il n’y a pas de réponse ultime à cette question ou de couleur magique qui fonctionnera à tous les coups, il faudra toujours prendre en compte les graphismes existants de votre site. La règle ici est de choisir des couleurs qui ressortiront dans l’ensemble afin de créer un contraste de couleurs qui va facilement attirer l’œil du visiteur. L’infographie ci-dessous va un peu plus loin dans ces principes pour vous aider à choisir la bonne combinaison et vous assurer de l’efficacité graphique de vos appels à l’action.

9. Utiliser un outil de création de CTA

Vous n’avez pas forcément besoin d’avoir de grandes compétences graphiques pour créer des call to action efficaces : il suffit d’avoir le bon outil ! Et pour cela, il existe des logiciels et des plateformes en ligne qui peuvent vous accompagner dans cette tâche.

  • ButtonOptimizer est une interface en ligne assez simple qui vous permet de générer vos boutons facilement en choisissant les critères basiques de celui-ci (couleur, police, taille, etc.). C’est un outil parfait si votre CTA ne nécessite qu’un design sommaire mais néanmoins efficace.
  • com est un plug-in qui fonctionne avec la majorité des plateformes de création et de gestion de sites web ou de campagnes d’e-mailing. Il permet d’aller un peu plus loin dans la création de vos CTA, avec notamment des outils de suivi intéressants.
  • Dextronet est un autre générateur de boutons assez simple à utiliser qui permet notamment de mettre plusieurs lignes sur les boutons de vos CTA.

10.  Tester vos CTA

Enfin la dernière astuce pour optimiser vos conversions au maximum et vos CTA est bien évidemment d’en faire un suivi rigoureux et intelligent. Pour cela, vous devrez notamment établir vos KPIs en fonction des objectifs que vous vous serez fixés. L’art d’optimiser ses CTA réside dans la patience que vous aurez autour de ces tests car il faut souvent comparer les combinaisons (couleur/texte/forme/emplacement) pour arriver à la formule gagnante pour vos pages. Alors, n’hésitez pas à tester vos théories, ou celles que vous aurez pu rencontrer sur le web sur d’autres sites afin de proposer des CTA toujours plus originaux et efficaces.

Google Analytics vous donne déjà de nombreuses statistiques intéressantes sur la manière dont votre trafic est organisé et le comportement de vos visiteurs au sein de vos pages. Mais certains plug-ins additionnels peuvent vous permettre d’analyser les statistiques de manière encore plus pertinente pour vos CTA, notamment si vous tenez un blogue, sur WordPress par exemple. Ces plug-ins intègrent généralement ces outils de suivi à des interfaces de création de CTA complètes, comme c’est le cas par exemple pour les plug-ins d’OptinMonster ou d’InboundNow.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]
2018-03-21T14:41:04+00:00 mars 22nd, 2018|Marketing de contenu|

About the Author:

Laisser un commentaire