Pourquoi vos lecteurs se désabonnent-ils de vos infolettres ?

… et comment y remédier ?  Vous créez une infolettre pour qu’elle soit lue. Vous lancez un envoi d’emailing pour attirer de nouveaux clients potentiels. Vous y consacrez du temps et de la motivation. Malgré cela, vous recevez des notifications de désabonnement dans votre liste de diffusion. Pourquoi? Comment y remédier ? Comment susciter de nouveau l’intérêt de vos lecteurs et, ultimement, les convertir en clients ?

Chez Combustible, l’emailing marketing est une des 6 étapes-clé pour la réussite d’une stratégie web marketing. Bien avant la création du contenu de vos emails, il s’agit d’établir un plan de bataille ciblé, l’idée étant d’attirer de nouveaux prospects, puis les convertir et les fidéliser.

Voici 6 raisons pour lesquelles vos abonnés se désinscrivent de vos envois d’emailing.

 

1/ Vous envoyez trop d’emails…

Entre les conversations personnelles, les publicités non sollicitées, les rappels et échanges professionnels, notre boîte courriel est submergée au quotidien. Un décideur d’entreprise reçoit en moyenne entre 150 et 200 emails par jour, ce qui représente 1 email reçu toutes les 2 à 3 minutes dans une journée de travail.

Il faut donc vous démarquer de vos compétiteurs en envoyant le bon contenu au bon moment et à la bonne fréquence. Il y va de votre réputation à long terme : il n’y a rien de pire pour une entreprise que d’être remarquée uniquement à cause des spams qu’elle envoie !

Quelle solution ?

Avant de définir la fréquence d’envoi idéale selon votre offre de services et les cibles visées, un plan de contenu de vos infolettres et des idées de relance emailing bien structurées aideront à établir par la suite un calendrier d’envoi. Par exemple : un emailing pour des promotions éclair en temps de fêtes ne sera pas envoyé à la même fréquence qu’une infolettre contenant vos dernières réalisations professionnelles.

Autre solution

Offrez une option d’ajustement des paramètres de réception de vos emails, un abonné préfèrera recevoir un email par semaine tandis qu’un autre préfèrera un email par mois, il serait dommage que ce dernier se désabonne alors qu’il pourrait très bien continuer d’avoir de vos nouvelles… à son rythme.

 

2/ … ou au contraire, pas assez !

Supposons que vos abonnés se soient inscrits à votre infolettre mensuelle. Si ladite infolettre est envoyée par intermittence sans un échéancier précis, vous prenez le risque d’être oublié, vos abonnés pourraient même remettre en question le pourquoi de leur souscription lors du prochain envoi.

Quelle solution ?

Établissez un calendrier précis et programmez vos envois d’emailing en utilisant des outils spécialisés, par exemple, MailChimp, un outil gratuit de gestion d’infolettres.

 

3/ Vos courriels ne sont pas assez personnalisés

Pour améliorer le taux d’ouverture de vos emails, préparez un contenu percutant… encore faut-il qu’il soit suffisamment personnalisé pour que, par extension, vos abonnés cliquent sur les liens qui s’y trouvent, le but étant, rappelons-le, de convertir le prospect en visiteur, puis en client.

Donc, non, vous ne pouvez pas vous contenter d’envoyer le même email à tous vos abonnés en tout temps !

Quelle solution ?

On n’enverra pas le même email à un abonné de longue date, un nouveau prospect, ou un nouvel acheteur.

De nouveaux lecteurs s’inscrivent à votre liste de diffusion ? Envoyez un email de remerciement personnalisé, ou un avant-goût de ce qu’ils recevront dans les prochaines semaines.

Un de vos abonnés semble prêt à acheter vos produits/services et est sur le point d’être converti ? Envoyez un email avec votre page de service la plus appropriée qui collera au mieux à ses besoins.

Un nouveau client ? Un de vos représentants du département des ventes pourrait lui envoyer une note personnelle et un avant-goût de ce que sera votre collaboration.

 

4/ Vos emails ne sont pas adaptés à la lecture sur smartphone/tablettes

Plus de 48% des emails sont aujourd’hui ouverts sur des appareils mobiles. Si vos envois ne sont pas optimisés pour être lus sur des tablettes ou téléphones mobiles, ils seront tout simplement ignorés car ils demandent trop d’efforts visuels pour être correctement compris par vos abonnés. Assurez-vous de concevoir vos infolettres et emailing marketing pour qu’ils soient fluides quel que soit l’appareil utilisé.

Quelle solution ?

Le temps d’attention des lecteurs est plus court lorsqu’ils ouvrent un email sur leur appareil mobile. Ils ont donc tendance à faire défiler le contenu verticalement et parcourir rapidement le contenu et les images susceptibles d’attirer leur attention. Une fois le parcours terminé, veillez à ce que votre email contienne une incitation à l’action (Call-to-Action) dont l’effet visuel se démarque bien du reste de l’email (gros bouton coloré, message en gras, accès au clic facilité, etc.)

5/ Vos emails sont envoyés au mauvais moment

L’objectif est d’être lu. Et que cette lecture amène l’abonné à effectuer une action supplémentaire qui le rapproche du statut de client. Le taux d’ouverture de votre email variera selon l’heure de son envoi. Votre infolettre professionnelle sera susceptible d’être lue pendant les jours de semaine, l’après-midi entre 2 et 5pm.

Quelle solution ?

Sans outil de mesure de la performance de votre campagne d’envoi, pas d’ajustements possible. Selon les cibles visées et votre domaine d’activité, l’idée est d’effectuer des tests d’envoi sur plusieurs mois en utilisant des outils spécialisés complet qui permettent de mesurer le taux d’ouverture et les heures les plus pertinentes. Certains penseront à envoyer les emails durant les heures de lunch ou de transport en fin de journée pour cibler les professionnels qui consultent leurs courriels personnels après le travail, tandis que d’autres seront plus efficaces en programmant leur campagne en début d’après-midi quand la cible visée est encore à son travail.

 

6/ Le contenu de vos emails n’est pas assez percutant… ou tout simplement ennuyeux ?

Un objet mal formulé, un contenu trop lourd ou au contraire, pas assez précis, etc… Ce sont autant de facteurs incitant le lecteur à se désabonner de vos envois. De même, un bouton Call-to-Action manquant, des images peu pertinentes, un message trop flou, pas de boutons de partage sur les réseaux sociaux, etc… votre abonné ne saura pas quoi faire de votre email, si tant est qu’il l’ait lu.

Quelle solution ?

Il est important d’avoir des idées qui attirent l’attention, d’offrir un contenu de qualité et original, et d’inciter l’abonné à effectuer une action supplémentaire après lecture de votre email. Effectuez des tests d’envoi en interne et sollicitez l’avis de vos collaborateurs. Mais le plus important reste évidemment d’avoir « quelque chose » à dire et des idées pour convaincre.

Et vous, quelles autres solutions avez-vous mis en place pour promouvoir plus efficacement vos produits et services par email ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !

… et comment y remédier ?

 Vous créez une infolettre pour qu’elle soit lue. Vous lancez un envoi d’emailing pour attirer de nouveaux clients potentiels. Vous y consacrez du temps et de la motivation. Malgré cela, vous recevez des notifications de désabonnement dans votre liste de diffusion. Pourquoi? Comment y remédier ? Comment susciter de nouveau l’intérêt de vos lecteurs et, ultimement, les convertir en clients ?

Chez Combustible, l’emailing marketing est une des 6 étapes-clé pour la réussite d’une stratégie web marketing. Bien avant la création du contenu de vos emails, il s’agit d’établir un plan de bataille ciblé, l’idée étant d’attirer de nouveaux prospects, puis les convertir et les fidéliser.

Voici 6 raisons pour lesquelles vos abonnés se désinscrivent de vos envois d’emailing.

 

1/ Vous envoyez trop d’emails…

Entre les conversations personnelles, les publicités non sollicitées, les rappels et échanges professionnels, notre boîte courriel est submergée au quotidien. Un décideur d’entreprise reçoit en moyenne entre 150 et 200 emails par jour, ce qui représente 1 email reçu toutes les 2 à 3 minutes dans une journée de travail.

Il faut donc vous démarquer de vos compétiteurs en envoyant le bon contenu au bon moment et à la bonne fréquence. Il y va de votre réputation à long terme : il n’y a rien de pire pour une entreprise que d’être remarquée uniquement à cause des spams qu’elle envoie !

Quelle solution ?

Avant de définir la fréquence d’envoi idéale selon votre offre de services et les cibles visées, un plan de contenu de vos infolettres et des idées de relance emailing bien structurées aideront à établir par la suite un calendrier d’envoi. Par exemple : un emailing pour des promotions éclair en temps de fêtes ne sera pas envoyé à la même fréquence qu’une infolettre contenant vos dernières réalisations professionnelles.

Autre solution

Offrez une option d’ajustement des paramètres de réception de vos emails, un abonné préfèrera recevoir un email par semaine tandis qu’un autre préfèrera un email par mois, il serait dommage que ce dernier se désabonne alors qu’il pourrait très bien continuer d’avoir de vos nouvelles… à son rythme.

 

2/ … ou au contraire, pas assez !

Supposons que vos abonnés se soient inscrits à votre infolettre mensuelle. Si ladite infolettre est envoyée par intermittence sans un échéancier précis, vous prenez le risque d’être oublié, vos abonnés pourraient même remettre en question le pourquoi de leur souscription lors du prochain envoi.

Quelle solution ?

Établissez un calendrier précis et programmez vos envois d’emailing en utilisant des outils spécialisés, par exemple, MailChimp, un outil gratuit de gestion d’infolettres.

 

3/ Vos courriels ne sont pas assez personnalisés

Pour améliorer le taux d’ouverture de vos emails, préparez un contenu percutant… encore faut-il qu’il soit suffisamment personnalisé pour que, par extension, vos abonnés cliquent sur les liens qui s’y trouvent, le but étant, rappelons-le, de convertir le prospect en visiteur, puis en client.

Donc, non, vous ne pouvez pas vous contenter d’envoyer le même email à tous vos abonnés en tout temps !

Quelle solution ?

On n’enverra pas le même email à un abonné de longue date, un nouveau prospect, ou un nouvel acheteur.

De nouveaux lecteurs s’inscrivent à votre liste de diffusion ? Envoyez un email de remerciement personnalisé, ou un avant-goût de ce qu’ils recevront dans les prochaines semaines.

Un de vos abonnés semble prêt à acheter vos produits/services et est sur le point d’être converti ? Envoyez un email avec votre page de service la plus appropriée qui collera au mieux à ses besoins.

Un nouveau client ? Un de vos représentants du département des ventes pourrait lui envoyer une note personnelle et un avant-goût de ce que sera votre collaboration.

 

4/ Vos emails ne sont pas adaptés à la lecture sur smartphone/tablettes

Plus de 48% des emails sont aujourd’hui ouverts sur des appareils mobiles. Si vos envois ne sont pas optimisés pour être lus sur des tablettes ou téléphones mobiles, ils seront tout simplement ignorés car ils demandent trop d’efforts visuels pour être correctement compris par vos abonnés. Assurez-vous de concevoir vos infolettres et emailing marketing pour qu’ils soient fluides quel que soit l’appareil utilisé.

Quelle solution ?

Le temps d’attention des lecteurs est plus court lorsqu’ils ouvrent un email sur leur appareil mobile. Ils ont donc tendance à faire défiler le contenu verticalement et parcourir rapidement le contenu et les images susceptibles d’attirer leur attention. Une fois le parcours terminé, veillez à ce que votre email contienne une incitation à l’action (Call-to-Action) dont l’effet visuel se démarque bien du reste de l’email (gros bouton coloré, message en gras, accès au clic facilité, etc.)

5/ Vos emails sont envoyés au mauvais moment

L’objectif est d’être lu. Et que cette lecture amène l’abonné à effectuer une action supplémentaire qui le rapproche du statut de client. Le taux d’ouverture de votre email variera selon l’heure de son envoi. Votre infolettre professionnelle sera susceptible d’être lue pendant les jours de semaine, l’après-midi entre 2 et 5pm.

Quelle solution ?

Sans outil de mesure de la performance de votre campagne d’envoi, pas d’ajustements possible. Selon les cibles visées et votre domaine d’activité, l’idée est d’effectuer des tests d’envoi sur plusieurs mois en utilisant des outils spécialisés complet qui permettent de mesurer le taux d’ouverture et les heures les plus pertinentes. Certains penseront à envoyer les emails durant les heures de lunch ou de transport en fin de journée pour cibler les professionnels qui consultent leurs courriels personnels après le travail, tandis que d’autres seront plus efficaces en programmant leur campagne en début d’après-midi quand la cible visée est encore à son travail.

 

6/ Le contenu de vos emails n’est pas assez percutant… ou tout simplement ennuyeux ?

Un objet mal formulé, un contenu trop lourd ou au contraire, pas assez précis, etc… Ce sont autant de facteurs incitant le lecteur à se désabonner de vos envois. De même, un bouton Call-to-Action manquant, des images peu pertinentes, un message trop flou, pas de boutons de partage sur les réseaux sociaux, etc… votre abonné ne saura pas quoi faire de votre email, si tant est qu’il l’ait lu.

Quelle solution ?

Il est important d’avoir des idées qui attirent l’attention, d’offrir un contenu de qualité et original, et d’inciter l’abonné à effectuer une action supplémentaire après lecture de votre email. Effectuez des tests d’envoi en interne et sollicitez l’avis de vos collaborateurs. Mais le plus important reste évidemment d’avoir « quelque chose » à dire et des idées pour convaincre.

Et vous, quelles autres solutions avez-vous mis en place pour promouvoir plus efficacement vos produits et services par email ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]
Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Évaluer cette page
Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTACTEZ-NOUS