Comment améliorer le SEO de votre contenu déjà publié?

La majeure partie du travail pour optimiser le référencement de votre contenu web se fait au moment de la rédaction et des vérifications qui précèdent la mise en ligne. Toutefois, même des mois après avoir publié votre contenu, il est possible d’améliorer sa visibilité dans les moteurs de recherche.

1. Repérer les vieux articles qui devraient être optimisés

Certains de vos anciens articles ont un potentiel beaucoup plus élevé que leur rendement. Ces articles ont généralement un nombre élevé d’impressions (le nombre de fois où les articles sont affichés dans les résultats de recherche), mais ils n’ont pas un taux de clics satisfaisant.

Pour en améliorer la visibilité dans Google, la première étape est d’identifier ces articles parmi tous ceux que vous avez publiés. Vous pouvez faire cela en utilisant le Google Search Console, anciennement connu sous le nom de Google Webmaster Tool.

Rendez-vous sur la page «Requêtes de recherche» du Google Search Console. Il vous suffit de trier les résultats de recherche en fonction du nombre d’impressions. Une fois que cela est fait, identifiez les articles pour lesquels le taux de clics n’est pas assez élevé.

Notez que ce qui constitue un taux de clics peu élevé varie d’une entreprise à l’autre : fiez-vous à vos pages qui performent le mieux pour avoir une idée de ce que vous pouvez espérer accomplir. Certains experts parlent de 2% comme étant un bon taux de clics, mais ce pourcentage ne vaut pas pour tous, sachez-le!

2. Analyser les mots clés utilisés

Une fois que vous avez repéré les articles à optimiser grâce au Google Search Console, vous devez voir quels mots clés permettent à ce contenu d’apparaître dans les résultats de recherche de Google.

Si vous avez fait des campagnes de publicité AdWords pour ces articles, vous n’avez qu’à consulter les rapports de vos campagnes à ajuster les mots clés en fonction de ce que vous découvrez.

Si vous n’avez pas fait de campagnes avec AdWords, Google Analytics peut vous être utile. En vous rendant sur Content/Landing pages, vous pourrez cliquer sur les articles qui vous intéressent et sélectionner la dimension secondaire «Keyword». Vous verrez alors quels mots clés sont utilisés le plus souvent par les internautes pour trouver l’article en question.

En faisant ce travail, vous vous apercevrez que pour certains articles, les mots clés que vous avez utilisés ne sont pas nécessairement ceux qui donnent le plus de visibilité à vos articles. Modifiez-les donc en conséquence.

Au besoin, vous pourrez aussi cibler des mots clés plus précis, pour lesquels il y aura moins de compétition : le taux de rebond sur vos pages pourrait ainsi être moins élevé.

3. Ajouter du contenu, si nécessaire

Si vous avez changé vos mots clés afin d’optimiser le rendement de votre contenu, assurez-vous que votre contenu lui-même reflète bien ce que les internautes espèrent retrouver lorsqu’ils font leur recherche.

En ce sens, il peut être nécessaire d’adapter votre contenu déjà publié. Par exemple, si vous êtes dentiste et que vous vous êtes aperçu que le mot clé «carie» était à l’origine de la majorité des impressions d’un de vos articles portant sur l’hygiène dentaire, ajoutez des informations sur les caries dans votre article.

À certains moments, il peut aussi être bénéfique d’ajouter dans vos articles des éléments qui sont davantage liés à l’actualité de votre domaine d’affaires.

Par exemple, si vous êtes dans l’industrie de la restauration, qu’un nouveau vin de Bordeaux fait fureur sur le marché et que vous avez déjà rédigé un article sur cette région vinicole, il peut être profitable de le récupérer en prenant comme prétexte l’arrivée du nouveau vin sur les tablettes.

Saisissez l’occasion pour améliorer votre contenu en général. Si vous trouvez que certaines phrases rédigées dans le passé sont mal formulées, par exemple, c’est l’occasion idéale pour y remédier.

Pareilles modifications ne rendront votre contenu que plus pertinent, ce qui pourrait avoir un effet positif sur le référencement naturel de vos articles.

4. Revoir les liens internes

En révisant vos anciens articles, optimisez vos liens internes. Assurez-vous que les URL fonctionnent toujours et que le texte en surbrillance varie chaque fois que vous redirigez les internautes vers un lien interne.

Là où il est possible de le faire, ajoutez des liens internes vers d’anciens articles performants; cela pourrait augmenter l’autorité de vos pages. Le maillage interne est important entre autres parce qu’il permet de partager le «jus de référencement» d’une bonne page à travers les autres de votre site web.

Il augmente aussi le temps que vos internautes passent sur votre site et il facilite la navigation. Vous avez donc intérêt à vous soucier de ces liens internes!

5. Republier votre ancien contenu sous un nouveau format

Si vous avez déjà publié des articles qui ont connu un certain succès, mais qui avaient un potentiel encore plus grand, vous pouvez les publier sous un nouveau format.

Une vidéo animée, une infographie, une liste de questions et réponses ou encore une entrevue sont des façons originales de traiter d’un sujet à nouveau et d’augmenter votre audience avec un format plus dynamique.

Ces formats sont populaires dans les médias sociaux parce qu’ils se partagent bien et attirent facilement l’attention des internautes. Il peut donc être utile de reprendre le fond de votre vieux contenu et de l’actualiser dans sa forme, tout simplement!

La majeure partie du travail pour optimiser le référencement de votre contenu web se fait au moment de la rédaction et des vérifications qui précèdent la mise en ligne. Toutefois, même des mois après avoir publié votre contenu, il est possible d’améliorer sa visibilité dans les moteurs de recherche.

1. Repérer les vieux articles qui devraient être optimisés

Certains de vos anciens articles ont un potentiel beaucoup plus élevé que leur rendement. Ces articles ont généralement un nombre élevé d’impressions (le nombre de fois où les articles sont affichés dans les résultats de recherche), mais ils n’ont pas un taux de clics satisfaisant.

Pour en améliorer la visibilité dans Google, la première étape est d’identifier ces articles parmi tous ceux que vous avez publiés. Vous pouvez faire cela en utilisant le Google Search Console, anciennement connu sous le nom de Google Webmaster Tool.

Rendez-vous sur la page «Requêtes de recherche» du Google Search Console. Il vous suffit de trier les résultats de recherche en fonction du nombre d’impressions. Une fois que cela est fait, identifiez les articles pour lesquels le taux de clics n’est pas assez élevé.

Notez que ce qui constitue un taux de clics peu élevé varie d’une entreprise à l’autre : fiez-vous à vos pages qui performent le mieux pour avoir une idée de ce que vous pouvez espérer accomplir. Certains experts parlent de 2% comme étant un bon taux de clics, mais ce pourcentage ne vaut pas pour tous, sachez-le!

2. Analyser les mots clés utilisés

Une fois que vous avez repéré les articles à optimiser grâce au Google Search Console, vous devez voir quels mots clés permettent à ce contenu d’apparaître dans les résultats de recherche de Google.

Si vous avez fait des campagnes de publicité AdWords pour ces articles, vous n’avez qu’à consulter les rapports de vos campagnes à ajuster les mots clés en fonction de ce que vous découvrez.

Si vous n’avez pas fait de campagnes avec AdWords, Google Analytics peut vous être utile. En vous rendant sur Content/Landing pages, vous pourrez cliquer sur les articles qui vous intéressent et sélectionner la dimension secondaire «Keyword». Vous verrez alors quels mots clés sont utilisés le plus souvent par les internautes pour trouver l’article en question.

En faisant ce travail, vous vous apercevrez que pour certains articles, les mots clés que vous avez utilisés ne sont pas nécessairement ceux qui donnent le plus de visibilité à vos articles. Modifiez-les donc en conséquence.

Au besoin, vous pourrez aussi cibler des mots clés plus précis, pour lesquels il y aura moins de compétition : le taux de rebond sur vos pages pourrait ainsi être moins élevé.

3. Ajouter du contenu, si nécessaire

Si vous avez changé vos mots clés afin d’optimiser le rendement de votre contenu, assurez-vous que votre contenu lui-même reflète bien ce que les internautes espèrent retrouver lorsqu’ils font leur recherche.

En ce sens, il peut être nécessaire d’adapter votre contenu déjà publié. Par exemple, si vous êtes dentiste et que vous vous êtes aperçu que le mot clé «carie» était à l’origine de la majorité des impressions d’un de vos articles portant sur l’hygiène dentaire, ajoutez des informations sur les caries dans votre article.

À certains moments, il peut aussi être bénéfique d’ajouter dans vos articles des éléments qui sont davantage liés à l’actualité de votre domaine d’affaires.

Par exemple, si vous êtes dans l’industrie de la restauration, qu’un nouveau vin de Bordeaux fait fureur sur le marché et que vous avez déjà rédigé un article sur cette région vinicole, il peut être profitable de le récupérer en prenant comme prétexte l’arrivée du nouveau vin sur les tablettes.

Saisissez l’occasion pour améliorer votre contenu en général. Si vous trouvez que certaines phrases rédigées dans le passé sont mal formulées, par exemple, c’est l’occasion idéale pour y remédier.

Pareilles modifications ne rendront votre contenu que plus pertinent, ce qui pourrait avoir un effet positif sur le référencement naturel de vos articles.

4. Revoir les liens internes

En révisant vos anciens articles, optimisez vos liens internes. Assurez-vous que les URL fonctionnent toujours et que le texte en surbrillance varie chaque fois que vous redirigez les internautes vers un lien interne.

Là où il est possible de le faire, ajoutez des liens internes vers d’anciens articles performants; cela pourrait augmenter l’autorité de vos pages. Le maillage interne est important entre autres parce qu’il permet de partager le «jus de référencement» d’une bonne page à travers les autres de votre site web.

Il augmente aussi le temps que vos internautes passent sur votre site et il facilite la navigation. Vous avez donc intérêt à vous soucier de ces liens internes!

5. Republier votre ancien contenu sous un nouveau format

Si vous avez déjà publié des articles qui ont connu un certain succès, mais qui avaient un potentiel encore plus grand, vous pouvez les publier sous un nouveau format.

Une vidéo animée, une infographie, une liste de questions et réponses ou encore une entrevue sont des façons originales de traiter d’un sujet à nouveau et d’augmenter votre audience avec un format plus dynamique.

Ces formats sont populaires dans les médias sociaux parce qu’ils se partagent bien et attirent facilement l’attention des internautes. Il peut donc être utile de reprendre le fond de votre vieux contenu et de l’actualiser dans sa forme, tout simplement!

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]
Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Évaluer cette page
Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTACTEZ-NOUS