Comment choisir un hébergeur pour son site web ?

Lorsque l’on construit son site web ou que l’on prévoit une refonte de celui-ci, on se pose toujours la question du choix de l’hébergement web. En effet, il existe de nombreux acteurs sur le marché et il est souvent difficile de se retrouver dans les offres diverses et dans les critères techniques affichés par les prestataires. Par ailleurs, le choix d’un hébergeur est loin d’être anodin car il va déterminer les critères d’efficacité pour votre site web, et notamment la vitesse d’affichage de vos pages ce qui va jouer un rôle sur les performances générales et le référencement de votre site. Alors avez-vous le bon hébergeur pour votre site ? Nous vous donnons 10 conseils pour sélectionner la meilleure option pour votre entreprise.

1. Choisir un type d’hébergement

La première chose à faire pour sélectionner un hébergeur est dans un premier temps de comprendre les types d’hébergements qu’il existe pour son site web. Il en existe 4 à ce jour :

  • L’hébergement mutualisé : Le principe de ce type d’hébergement est que vous partagez un serveur avec d’autres clients. Cela permet de réduire les coûts notamment dans le cas où vos besoins en termes de stockage ne sont pas très importants (si vous avez un site vitrine d’entreprise, un blogue, etc.)
  • L’hébergement dédié : Comme son nom l’indique, l’hébergement dédié vous permet de profiter d’un serveur spécifique et réservé à votre entreprise avec un système d’exploitation propre, ce qui peut être particulièrement intéressant en termes de sécurité. C’est une solution plutôt adaptée aux sites à haut trafic ou aux e-commerces, par exemple. Il s’agit d’une solution plus coûteuse, il faut donc que l’investissement soit cohérent par rapport au besoin.
  • L’hébergement VPS (Serveur privé virtuel) : Ce type d’hébergement fonctionne de la même manière qu’un hébergement dédié mis à part que vous disposez d’une machine virtuelle installée sur un serveur dédié. Le VPS permet de bénéficier de possibilités d’évolution plus souples que dans le cas d’un hébergement dédié plus statique, tout en faisant des économies sur le coût total de l’hébergement car les ressources sont mutualisées. Cet hébergement est donc particulièrement adapté aux entreprises destinées à progresser rapidement avec des besoins amenés à se développer sur le moyen terme.
  • L’hébergement sur cloud : L’hébergement sur cloud se rapproche sensiblement du principe d’hébergement mutualisé à la différence qu’il ne dépend pas d’un seul serveur physique mais de plusieurs serveurs virtuels. Le principal avantage est de pouvoir proposer des possibilités très souples en termes de disponibilité et de flexibilité vu que l’hébergement s’adapte à vos besoins en temps réel en vous allouant plus ou moins de bande passante en fonction de votre trafic, par exemple.

Chaque type d’hébergement a donc ses avantages et ses limites. L’objectif est de trouver le bon compromis et le meilleur rapport qualité/prix en fonction de vos besoins particuliers. L’infographie ci-dessus reprend les avantages et les inconvénients de chaque type d’hébergement.

2. Avoir une vision à long terme

L’objectif principal pour une entreprise, en dehors de faire des économies sur son hébergement, est celui d’avoir une solution capable d’évoluer dans le temps avec le développement de votre activité. Prenons l’exemple d’un site web qui n’a que peu de besoins à ce jour car le trafic quotidien reste limité mais que vous avez estimé une forte progression à moyen ou à long terme grâce à des efforts de marketing web conséquents. Dans cette situation, il vaudra mieux s’orienter vers une solution capable de s’adapter à ces futurs besoins, sans difficultés techniques et sans coût supplémentaire.

De manière générale, mieux vaut donc choisir une offre de base limitée et peu coûteuse lorsque l’on débute, quitte à passer à une offre plus performante au besoin plus tard. Veillez donc bien à vérifier que votre hébergeur propose plusieurs formules adaptées à vos besoins actuels mais aussi futurs.

3. Faire le point sur vos besoins

Lorsque l’on choisit son hébergeur, on doit de se poser différentes questions, et notamment des questions permettant de déterminer ses besoins techniques en termes d’hébergement :

  • Quel type de site web souhaitez-vous mettre en place ? S’agit-il d’un site vitrine destiné à une zone de chalandise limitée géographiquement ou bien d’un e-commerce avec une envergure internationale ? Voulez-vous développer plusieurs sites ou un site unique ?
  • Quel est le trafic journalier que vous avez estimé ? N’oubliez pas de considérer également vos futurs efforts en termes de marketing et de référencement pour anticiper les besoins à venir.
  • De quelle capacité de stockage aurez-vous besoin pour héberger votre site, vos visuels et vos fichiers ? Plus votre site aura d’images à héberger plus vos besoins seront importants. Par ailleurs, vous aurez certainement besoin d’un serveur FTP pour votre entreprise.
  • Allez-vous utiliser des logiciels ou des applications particulières ? Allez-vous utiliser une solution clé en main comme WordPress par exemple ? Sachez que certains prestataires proposent des solutions très simples d’utilisation pour créer son site sur ce type de plateforme.
  • Prévoyez-vous de développer un e-commerce à plus ou moins long terme ? Dans ce cas, il vous faudra opter pour une solution qui vous permettra de développer de nouvelles fonctionnalités de ce genre facilement et sans limitation.
  • Combien de noms de domaine voulez-vous acheter ? N’oubliez pas de comptabiliser toutes les extensions intéressantes pour votre activité.
  • De combien d’adresses courriel liées à votre site web aurez-vous besoin ?
  • À quel niveau de sécurité allez-vous prétendre pour vos visiteurs et pour la sureté de votre site ? Cela est particulièrement important si vous gérez une boutique en ligne avec paiement par carte de crédit par exemple.

Cette réflexion générale vous permettra d’avoir une notion plus précise de l’hébergement adapté à vos besoins et de vous assurer ainsi que la solution choisie comprend bien tous les services indispensables pour votre site web. Par ailleurs, elle vous aidera également à établir un budget pour votre hébergement qui sera cohérent à vos ambitions.

4. Vérifier la possibilité d’héberger vos adresses courriel

La plupart des solutions d’hébergement actuelles proposent l’hébergement de vos adresses courriel dédiées. Ces adresses sont généralement sous le format suivant email@votredomaine.com. Vérifiez bien que la solution d’hébergement choisie comprenne bien ce service dans le coût de la formule choisie, et que vous disposerez d’un nombre suffisant d’adresses pour accompagner votre organisation interne de manière adéquate.

5. Choisir un hébergeur dans votre pays cible

Généralement, on conseille aux entreprises d’utiliser un hébergeur possédant des serveurs physiques situés dans le pays cible du site web hébergé. Et cela s’explique pour une raison principale: permettre à votre site de mieux se positionner dans les résultats des recherches de vos internautes cibles. La localisation des serveurs est un critère SEO avéré, même si bien sûr il ne s’agit pas du critère le plus important pour votre référencement. Mais dans le cadre d’une réflexion sur le meilleur choix d’hébergeur, mieux vaut tout de même mettre toutes les chances de votre côté. Si votre pays cible est le Canada, préférer donc choisir un hébergement web au Canada.

Prenez également compte de ce fait au moment de choisir la ou les extensions de vos noms de domaine.

6. Vérifier la disponibilité des serveurs et la vitesse de connexion

Pour choisir entre les nombreuses offres d’hébergement web du marché, il va vous falloir comparer certaines données techniques. Outre les critères liés aux formules proposées (nombre d’adresses courriel, stockage, etc.), certaines données, comme la disponibilité des serveurs ou encore les vitesses de connexion vous permettront de déterminer la performance de vos prestataires potentiels.

La disponibilité des serveurs, qui est directement liée à la fiabilité de l’hébergement, est généralement exprimée en pourcentage et est très souvent affichée comme comprise entre 99% et 100%. Et si la différence peut paraître très faible en théorie, elle l’est beaucoup moins en pratique. 1% sur une année représente plus de 3 jours, ce qui peut s’avérer très problématique pour un site web et notamment pour un e-commerce, qui ne peut pas se permettre d’être indisponible trop longtemps sous peine de voir ses ventes chuter rapidement.

La vitesse de connexion des serveurs est également une très bonne donnée à comparer pour vos solutions d’hébergement. En effet, elle implique directement la vitesse d’affichage de vos pages, qui aura elle-même un impact sur la performance de votre site, sur votre trafic, ainsi que sur votre référencement. En effet, la vitesse de chargement des pages est un critère fondamental de SEM pour Google comme pour tous les autres moteurs de recherche.

N’hésitez pas à comparer d’autres données techniques qui vous paraîtront importantes en fonction des besoins que vous aurez identifiés pour votre site web au préalable. L’infographie ci-dessus reprend quelques-uns de ces critères très utiles dans votre comparaison et dans votre choix final.

7. Ne pas négliger la sécurité

La sécurité doit, elle aussi, être un critère déterminant dans votre choix de solution. Ainsi, n’hésitez pas à comparer les outils et les mesures de sécurité proposés dans chaque solution des hébergeurs, par exemple la possibilité d’obtenir un certificat SSL, mais aussi le blocage d’IP qui peut s’avérer utile dans la prévention des attaques par des hackers. N’hésitez pas à demander à l’hébergeur la régularité des sauvegardes automatiques, afin de vous assurer que vos données seront protégées en cas d’incident.

8. Tester le service client

Dans la même logique, mieux vaut opter pour un hébergeur proposant un service client optimum avec un accès 24/24 et 7j/7 par téléphone ou par chat, surtout en cas de problèmes techniques. Un service client proposant une réponse par courriel dans les 24h est également un très bon point pour le prestataire sélectionné. Plutôt que de vous fier aux affirmations des argumentaires de vente, n’hésitez pas à tester le service client en amont pour tester sa réactivité avant de faire votre choix final.

9. Lire les avis et témoignages clients avant de vous lancer

Même avec toutes ces comparaisons techniques, il sera parfois difficile de faire un choix judicieux tant les offres sont nombreuses sur le marché. C’est pourquoi nous vous conseillons vivement d’étudier au préalable les avis et les témoignages des clients avant de prendre votre décision et pour compléter votre analyse. Les comparateurs en ligne sont aussi une très bonne source d’information pour repérer rapidement les différences entre chaque offre proposée.

C’est un fait: chaque hébergeur a ses avantages et ses inconvénients, mais mieux vaut s’assurer que ses inconvénients ne soient pas handicapants pour votre business et pour vos besoins spécifiques. Car s’il est vrai que les offres des hébergeurs sont souvent très proches, voire même sensiblement équivalentes, surtout lorsque l’on se contente de lire les argumentaires de vente sur les sites des prestataires, l’avis authentique d’un client vous permettra de tirer le vrai du faux et de partir sur un compromis adapté pour votre activité.

10. Comparez les prix

Enfin, qui dit hébergement dit aussi coût. Et même si les offres d’hébergement web sont souvent très proches au niveau tarifaire, ce n’est pas forcément le cas lorsque l’on additionne les options qui viendraient s’ajouter à l’offre de base affichée. Veillez donc bien à prendre en compte tous les coûts additionnels pour comparer efficacement des offres concurrentes.

Par exemple, vous pourrez identifier les coûts liés au dépôt de domaines supplémentaires afin de calculer un coût global concret. De la même manière, veillez à porter une attention particulière au coût de réabonnement car celui-ci est souvent affiché de manière plus discrète que le prix d’appel de l’inscription initiale.

Avec toutes ces informations, vous serez sans aucun doute capable de choisir la bonne solution d’hébergement web pour votre entreprise. L’infographie ci-dessous permet de résumer tous les points évoqués et les critères de comparaison des différentes offres des hébergeurs. L’enjeu d’un bon hébergeur est réel pour une entreprise, alors n’hésitez pas à prendre le temps de la réflexion pour choisir la meilleure solution pour votre site web.

Lorsque l’on construit son site web ou que l’on prévoit une refonte de celui-ci, on se pose toujours la question du choix de l’hébergement web. En effet, il existe de nombreux acteurs sur le marché et il est souvent difficile de se retrouver dans les offres diverses et dans les critères techniques affichés par les prestataires. Par ailleurs, le choix d’un hébergeur est loin d’être anodin car il va déterminer les critères d’efficacité pour votre site web, et notamment la vitesse d’affichage de vos pages ce qui va jouer un rôle sur les performances générales et le référencement de votre site. Alors avez-vous le bon hébergeur pour votre site ? Nous vous donnons 10 conseils pour sélectionner la meilleure option pour votre entreprise.

1. Choisir un type d’hébergement

La première chose à faire pour sélectionner un hébergeur est dans un premier temps de comprendre les types d’hébergements qu’il existe pour son site web. Il en existe 4 à ce jour :

  • L’hébergement mutualisé : Le principe de ce type d’hébergement est que vous partagez un serveur avec d’autres clients. Cela permet de réduire les coûts notamment dans le cas où vos besoins en termes de stockage ne sont pas très importants (si vous avez un site vitrine d’entreprise, un blogue, etc.)
  • L’hébergement dédié : Comme son nom l’indique, l’hébergement dédié vous permet de profiter d’un serveur spécifique et réservé à votre entreprise avec un système d’exploitation propre, ce qui peut être particulièrement intéressant en termes de sécurité. C’est une solution plutôt adaptée aux sites à haut trafic ou aux e-commerces, par exemple. Il s’agit d’une solution plus coûteuse, il faut donc que l’investissement soit cohérent par rapport au besoin.
  • L’hébergement VPS (Serveur privé virtuel) : Ce type d’hébergement fonctionne de la même manière qu’un hébergement dédié mis à part que vous disposez d’une machine virtuelle installée sur un serveur dédié. Le VPS permet de bénéficier de possibilités d’évolution plus souples que dans le cas d’un hébergement dédié plus statique, tout en faisant des économies sur le coût total de l’hébergement car les ressources sont mutualisées. Cet hébergement est donc particulièrement adapté aux entreprises destinées à progresser rapidement avec des besoins amenés à se développer sur le moyen terme.
  • L’hébergement sur cloud : L’hébergement sur cloud se rapproche sensiblement du principe d’hébergement mutualisé à la différence qu’il ne dépend pas d’un seul serveur physique mais de plusieurs serveurs virtuels. Le principal avantage est de pouvoir proposer des possibilités très souples en termes de disponibilité et de flexibilité vu que l’hébergement s’adapte à vos besoins en temps réel en vous allouant plus ou moins de bande passante en fonction de votre trafic, par exemple.

Chaque type d’hébergement a donc ses avantages et ses limites. L’objectif est de trouver le bon compromis et le meilleur rapport qualité/prix en fonction de vos besoins particuliers. L’infographie ci-dessus reprend les avantages et les inconvénients de chaque type d’hébergement.

2. Avoir une vision à long terme

L’objectif principal pour une entreprise, en dehors de faire des économies sur son hébergement, est celui d’avoir une solution capable d’évoluer dans le temps avec le développement de votre activité. Prenons l’exemple d’un site web qui n’a que peu de besoins à ce jour car le trafic quotidien reste limité mais que vous avez estimé une forte progression à moyen ou à long terme grâce à des efforts de marketing web conséquents. Dans cette situation, il vaudra mieux s’orienter vers une solution capable de s’adapter à ces futurs besoins, sans difficultés techniques et sans coût supplémentaire.

De manière générale, mieux vaut donc choisir une offre de base limitée et peu coûteuse lorsque l’on débute, quitte à passer à une offre plus performante au besoin plus tard. Veillez donc bien à vérifier que votre hébergeur propose plusieurs formules adaptées à vos besoins actuels mais aussi futurs.

3. Faire le point sur vos besoins

Lorsque l’on choisit son hébergeur, on doit de se poser différentes questions, et notamment des questions permettant de déterminer ses besoins techniques en termes d’hébergement :

  • Quel type de site web souhaitez-vous mettre en place ? S’agit-il d’un site vitrine destiné à une zone de chalandise limitée géographiquement ou bien d’un e-commerce avec une envergure internationale ? Voulez-vous développer plusieurs sites ou un site unique ?
  • Quel est le trafic journalier que vous avez estimé ? N’oubliez pas de considérer également vos futurs efforts en termes de marketing et de référencement pour anticiper les besoins à venir.
  • De quelle capacité de stockage aurez-vous besoin pour héberger votre site, vos visuels et vos fichiers ? Plus votre site aura d’images à héberger plus vos besoins seront importants. Par ailleurs, vous aurez certainement besoin d’un serveur FTP pour votre entreprise.
  • Allez-vous utiliser des logiciels ou des applications particulières ? Allez-vous utiliser une solution clé en main comme WordPress par exemple ? Sachez que certains prestataires proposent des solutions très simples d’utilisation pour créer son site sur ce type de plateforme.
  • Prévoyez-vous de développer un e-commerce à plus ou moins long terme ? Dans ce cas, il vous faudra opter pour une solution qui vous permettra de développer de nouvelles fonctionnalités de ce genre facilement et sans limitation.
  • Combien de noms de domaine voulez-vous acheter ? N’oubliez pas de comptabiliser toutes les extensions intéressantes pour votre activité.
  • De combien d’adresses courriel liées à votre site web aurez-vous besoin ?
  • À quel niveau de sécurité allez-vous prétendre pour vos visiteurs et pour la sureté de votre site ? Cela est particulièrement important si vous gérez une boutique en ligne avec paiement par carte de crédit par exemple.

Cette réflexion générale vous permettra d’avoir une notion plus précise de l’hébergement adapté à vos besoins et de vous assurer ainsi que la solution choisie comprend bien tous les services indispensables pour votre site web. Par ailleurs, elle vous aidera également à établir un budget pour votre hébergement qui sera cohérent à vos ambitions.

4. Vérifier la possibilité d’héberger vos adresses courriel

La plupart des solutions d’hébergement actuelles proposent l’hébergement de vos adresses courriel dédiées. Ces adresses sont généralement sous le format suivant email@votredomaine.com. Vérifiez bien que la solution d’hébergement choisie comprenne bien ce service dans le coût de la formule choisie, et que vous disposerez d’un nombre suffisant d’adresses pour accompagner votre organisation interne de manière adéquate.

5. Choisir un hébergeur dans votre pays cible

Généralement, on conseille aux entreprises d’utiliser un hébergeur possédant des serveurs physiques situés dans le pays cible du site web hébergé. Et cela s’explique pour une raison principale: permettre à votre site de mieux se positionner dans les résultats des recherches de vos internautes cibles. La localisation des serveurs est un critère SEO avéré, même si bien sûr il ne s’agit pas du critère le plus important pour votre référencement. Mais dans le cadre d’une réflexion sur le meilleur choix d’hébergeur, mieux vaut tout de même mettre toutes les chances de votre côté. Si votre pays cible est le Canada, préférer donc choisir un hébergement web au Canada.

Prenez également compte de ce fait au moment de choisir la ou les extensions de vos noms de domaine.

6. Vérifier la disponibilité des serveurs et la vitesse de connexion

Pour choisir entre les nombreuses offres d’hébergement web du marché, il va vous falloir comparer certaines données techniques. Outre les critères liés aux formules proposées (nombre d’adresses courriel, stockage, etc.), certaines données, comme la disponibilité des serveurs ou encore les vitesses de connexion vous permettront de déterminer la performance de vos prestataires potentiels.

La disponibilité des serveurs, qui est directement liée à la fiabilité de l’hébergement, est généralement exprimée en pourcentage et est très souvent affichée comme comprise entre 99% et 100%. Et si la différence peut paraître très faible en théorie, elle l’est beaucoup moins en pratique. 1% sur une année représente plus de 3 jours, ce qui peut s’avérer très problématique pour un site web et notamment pour un e-commerce, qui ne peut pas se permettre d’être indisponible trop longtemps sous peine de voir ses ventes chuter rapidement.

La vitesse de connexion des serveurs est également une très bonne donnée à comparer pour vos solutions d’hébergement. En effet, elle implique directement la vitesse d’affichage de vos pages, qui aura elle-même un impact sur la performance de votre site, sur votre trafic, ainsi que sur votre référencement. En effet, la vitesse de chargement des pages est un critère fondamental de SEM pour Google comme pour tous les autres moteurs de recherche.

N’hésitez pas à comparer d’autres données techniques qui vous paraîtront importantes en fonction des besoins que vous aurez identifiés pour votre site web au préalable. L’infographie ci-dessus reprend quelques-uns de ces critères très utiles dans votre comparaison et dans votre choix final.

7. Ne pas négliger la sécurité

La sécurité doit, elle aussi, être un critère déterminant dans votre choix de solution. Ainsi, n’hésitez pas à comparer les outils et les mesures de sécurité proposés dans chaque solution des hébergeurs, par exemple la possibilité d’obtenir un certificat SSL, mais aussi le blocage d’IP qui peut s’avérer utile dans la prévention des attaques par des hackers. N’hésitez pas à demander à l’hébergeur la régularité des sauvegardes automatiques, afin de vous assurer que vos données seront protégées en cas d’incident.

8. Tester le service client

Dans la même logique, mieux vaut opter pour un hébergeur proposant un service client optimum avec un accès 24/24 et 7j/7 par téléphone ou par chat, surtout en cas de problèmes techniques. Un service client proposant une réponse par courriel dans les 24h est également un très bon point pour le prestataire sélectionné. Plutôt que de vous fier aux affirmations des argumentaires de vente, n’hésitez pas à tester le service client en amont pour tester sa réactivité avant de faire votre choix final.

9. Lire les avis et témoignages clients avant de vous lancer

Même avec toutes ces comparaisons techniques, il sera parfois difficile de faire un choix judicieux tant les offres sont nombreuses sur le marché. C’est pourquoi nous vous conseillons vivement d’étudier au préalable les avis et les témoignages des clients avant de prendre votre décision et pour compléter votre analyse. Les comparateurs en ligne sont aussi une très bonne source d’information pour repérer rapidement les différences entre chaque offre proposée.

C’est un fait: chaque hébergeur a ses avantages et ses inconvénients, mais mieux vaut s’assurer que ses inconvénients ne soient pas handicapants pour votre business et pour vos besoins spécifiques. Car s’il est vrai que les offres des hébergeurs sont souvent très proches, voire même sensiblement équivalentes, surtout lorsque l’on se contente de lire les argumentaires de vente sur les sites des prestataires, l’avis authentique d’un client vous permettra de tirer le vrai du faux et de partir sur un compromis adapté pour votre activité.

10. Comparez les prix

Enfin, qui dit hébergement dit aussi coût. Et même si les offres d’hébergement web sont souvent très proches au niveau tarifaire, ce n’est pas forcément le cas lorsque l’on additionne les options qui viendraient s’ajouter à l’offre de base affichée. Veillez donc bien à prendre en compte tous les coûts additionnels pour comparer efficacement des offres concurrentes.

Par exemple, vous pourrez identifier les coûts liés au dépôt de domaines supplémentaires afin de calculer un coût global concret. De la même manière, veillez à porter une attention particulière au coût de réabonnement car celui-ci est souvent affiché de manière plus discrète que le prix d’appel de l’inscription initiale.

Avec toutes ces informations, vous serez sans aucun doute capable de choisir la bonne solution d’hébergement web pour votre entreprise. L’infographie ci-dessous permet de résumer tous les points évoqués et les critères de comparaison des différentes offres des hébergeurs. L’enjeu d’un bon hébergeur est réel pour une entreprise, alors n’hésitez pas à prendre le temps de la réflexion pour choisir la meilleure solution pour votre site web.

Click to rate this post!
[Total: 2 Average: 5]
Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Évaluer cette page
Click to rate this post!
[Total: 2 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTACTEZ-NOUS