Comment bâtir une stratégie marketing sans se ruiner ?

Bien souvent, les contraintes budgétaires des PME ont raison de leur désir d’élargir leur cible et d’accroître leurs parts de marché. Il existe pourtant des outils marketing peu coûteux que tout entrepreneur peut exploiter dès ses débuts et qui, utilisés à leur plein potentiel, améliorent la visibilité d’une PME. Avant de raffiner leur stratégie avec l’aide de consultants externes (donc plus coûteux), les dirigeants de PME devraient donc avoir le réflexe d’y investir du temps.

1. Soyez présent là où sont vos clients

Si vous dirigez une petite entreprise et que vous avez peu investi dans la publicité avant de lancer votre activité, comment vos clients vous verront-ils? Allez à leur rencontre. Faire connaître votre nom est crucial. Pour ce faire, vous devrez tisser des liens avec la collectivité.

Nous en parlions d’ailleurs dans notre précédent article : commanditez des événements, faites des dons pour des causes qui rejoignent vos valeurs entrepreneuriales et offrez vos produits ou vos services lors d’activités communautaires. Votre marque sera rapidement visible et elle sera associée à un visage. Il est possible d’être visible, y compris avec un budget réduit.

Un pâtissier de quartier, par exemple, pourrait offrir des mignardises à l’occasion d’une collecte de fonds pour l’équipe de basketball d’une école secondaire de sa localité. Il fera rapidement connaître ses produits tout en s’impliquant dans sa communauté. L’occasion est aussi belle pour distribuer des cartes d’affaires et rappeler aux gens que vous êtes présent sur Internet… si vous l’êtes!

2. Soyez actif sur les réseaux sociaux

Beaucoup de PME négligent leur visibilité sur le web, et pourtant! Plus de 95 % des consommateurs effectuent des recherches en ligne avant d’aller faire du magasinage près de chez eux. L’augmentation de la part des recherches locales via mobile est une tendance forte qui est amenée à durer.

Une page Facebook correctement remplie ou un compte Twitter régulièrement mis à jour sont des moyens efficaces pour que votre cible puisse non seulement vous découvrir relativement rapidement, mais également rester en contact avec vous. En plus de conquérir de nouveaux clients, pensez à entretenir la relation que vous avez avec vos clients existants.

Partagez le nouveau menu de votre restaurant sur Facebook. Sur Instagram, diffusez de belles photos de vos nouveaux locaux. Émettez un gazouillis sur Twitter pour annoncer vos offres promotionnelles. Entretenez un lien étroit avec votre audience.

3. Impliquez vos clients

En plus d’être présent sur les réseaux sociaux, sollicitez les avis et les retours d’expérience de vos clients. C’est gratuit, et cela vous permet de répondre aux préoccupations dont ils pourraient vous faire part.

Sur Facebook, posez-leur des questions. Que pensent-ils de votre nouvelle collection de produits importés? Lequel de vos gâteaux de Saint-Valentin leur semble le plus appétissant? Aimeraient-ils que votre salle d’attente mette une machine à café à leur disposition?

Mais sollicitez aussi l’avis de vos clients, de vive voix, lorsque vous les rencontrez. Demandez-leur quel est leur niveau de satisfaction. S’ils sont enthousiastes, invitez-les à partager leurs commentaires sur votre site web ou à laisser un avis sur Google. Rappelons à ce propos l’importance de la preuve sociale dans le processus d’achat des consommateurs, utilisez-la à votre avantage! (quelques idées pour obtenir des témoignages de vos clients!)

4. Suscitez régulièrement leur intérêt

Toujours à travers les réseaux sociaux, lancez des petits concours ou des promotions. Même si vous y investissez de toutes petites sommes, vous attirerez l’attention des consommateurs. En contrepartie, vous obtiendrez des mentions « j’aime » sur Facebook, par exemple. Vos prochaines promotions seront alors visibles par un réseau élargi.

Bâtir une communauté d’abonnés sur le Web prend du temps, mais c’est une façon relativement simple de garder contact avec votre clientèle, surtout depuis l’entrée en vigueur de la Loi anti-pourriel au Canada, qui exige un consentement explicite de la part des consommateurs afin qu’une entreprise puisse lui envoyer des communications à caractère commercial par courriel. Sur les réseaux sociaux, les internautes font le choix de vous suivre et vous disposez ainsi d’une plateforme pour les informer, les éduquer sur vos produits/services, bref, « prendre soin » d’eux.

5. Ne délaissez-pas complètement les actions de marketing traditionnel

Une partie de votre cible n’est ni présente, ni active sur les réseaux sociaux ou sur le web en général. Cela est d’autant plus vrai pour les entreprises qui ont une clientèle très locale et qui n’ont pas nécessairement un intérêt à être visibles à grande échelle, du moins à court et à moyen terme.

C’est le cas, par exemple, d’un salon de coiffure, une animalerie ou une clinique dentaire. Les clients recherchent généralement une PME à proximité de leur lieu de résidence ou de travail. Il peut être pertinent d’être présent dans une circulaire ou d’acheter un petit espace publicitaire dans un journal local. À clientèle locale, stratégie locale !

Le passage à une stratégie plus élaborée

Parce qu’il faut bien commencer quelque part et, si possible, par des tactiques peu coûteuses, il arrive un moment où votre PME doit envisager d’élaborer une stratégie marketing avec un retour sur investissement mesurable, et qui contribue à augmenter vos profits à long terme. Le développement des affaires implique de gagner en maturité, en particulier sur le Web. Nous l’évoquons dans notre article : comment adapter votre stratégie de marketing web à la réalité de votre PME ?

Bien souvent, les contraintes budgétaires des PME ont raison de leur désir d’élargir leur cible et d’accroître leurs parts de marché. Il existe pourtant des outils marketing peu coûteux que tout entrepreneur peut exploiter dès ses débuts et qui, utilisés à leur plein potentiel, améliorent la visibilité d’une PME. Avant de raffiner leur stratégie avec l’aide de consultants externes (donc plus coûteux), les dirigeants de PME devraient donc avoir le réflexe d’y investir du temps.

1. Soyez présent là où sont vos clients

Si vous dirigez une petite entreprise et que vous avez peu investi dans la publicité avant de lancer votre activité, comment vos clients vous verront-ils? Allez à leur rencontre. Faire connaître votre nom est crucial. Pour ce faire, vous devrez tisser des liens avec la collectivité.

Nous en parlions d’ailleurs dans notre précédent article : commanditez des événements, faites des dons pour des causes qui rejoignent vos valeurs entrepreneuriales et offrez vos produits ou vos services lors d’activités communautaires. Votre marque sera rapidement visible et elle sera associée à un visage. Il est possible d’être visible, y compris avec un budget réduit.

Un pâtissier de quartier, par exemple, pourrait offrir des mignardises à l’occasion d’une collecte de fonds pour l’équipe de basketball d’une école secondaire de sa localité. Il fera rapidement connaître ses produits tout en s’impliquant dans sa communauté. L’occasion est aussi belle pour distribuer des cartes d’affaires et rappeler aux gens que vous êtes présent sur Internet… si vous l’êtes!

2. Soyez actif sur les réseaux sociaux

Beaucoup de PME négligent leur visibilité sur le web, et pourtant! Plus de 95 % des consommateurs effectuent des recherches en ligne avant d’aller faire du magasinage près de chez eux. L’augmentation de la part des recherches locales via mobile est une tendance forte qui est amenée à durer.

Une page Facebook correctement remplie ou un compte Twitter régulièrement mis à jour sont des moyens efficaces pour que votre cible puisse non seulement vous découvrir relativement rapidement, mais également rester en contact avec vous. En plus de conquérir de nouveaux clients, pensez à entretenir la relation que vous avez avec vos clients existants.

Partagez le nouveau menu de votre restaurant sur Facebook. Sur Instagram, diffusez de belles photos de vos nouveaux locaux. Émettez un gazouillis sur Twitter pour annoncer vos offres promotionnelles. Entretenez un lien étroit avec votre audience.

3. Impliquez vos clients

En plus d’être présent sur les réseaux sociaux, sollicitez les avis et les retours d’expérience de vos clients. C’est gratuit, et cela vous permet de répondre aux préoccupations dont ils pourraient vous faire part.

Sur Facebook, posez-leur des questions. Que pensent-ils de votre nouvelle collection de produits importés? Lequel de vos gâteaux de Saint-Valentin leur semble le plus appétissant? Aimeraient-ils que votre salle d’attente mette une machine à café à leur disposition?

Mais sollicitez aussi l’avis de vos clients, de vive voix, lorsque vous les rencontrez. Demandez-leur quel est leur niveau de satisfaction. S’ils sont enthousiastes, invitez-les à partager leurs commentaires sur votre site web ou à laisser un avis sur Google. Rappelons à ce propos l’importance de la preuve sociale dans le processus d’achat des consommateurs, utilisez-la à votre avantage! (quelques idées pour obtenir des témoignages de vos clients!)

4. Suscitez régulièrement leur intérêt

Toujours à travers les réseaux sociaux, lancez des petits concours ou des promotions. Même si vous y investissez de toutes petites sommes, vous attirerez l’attention des consommateurs. En contrepartie, vous obtiendrez des mentions « j’aime » sur Facebook, par exemple. Vos prochaines promotions seront alors visibles par un réseau élargi.

Bâtir une communauté d’abonnés sur le Web prend du temps, mais c’est une façon relativement simple de garder contact avec votre clientèle, surtout depuis l’entrée en vigueur de la Loi anti-pourriel au Canada, qui exige un consentement explicite de la part des consommateurs afin qu’une entreprise puisse lui envoyer des communications à caractère commercial par courriel. Sur les réseaux sociaux, les internautes font le choix de vous suivre et vous disposez ainsi d’une plateforme pour les informer, les éduquer sur vos produits/services, bref, « prendre soin » d’eux.

5. Ne délaissez-pas complètement les actions de marketing traditionnel

Une partie de votre cible n’est ni présente, ni active sur les réseaux sociaux ou sur le web en général. Cela est d’autant plus vrai pour les entreprises qui ont une clientèle très locale et qui n’ont pas nécessairement un intérêt à être visibles à grande échelle, du moins à court et à moyen terme.

C’est le cas, par exemple, d’un salon de coiffure, une animalerie ou une clinique dentaire. Les clients recherchent généralement une PME à proximité de leur lieu de résidence ou de travail. Il peut être pertinent d’être présent dans une circulaire ou d’acheter un petit espace publicitaire dans un journal local. À clientèle locale, stratégie locale !

Le passage à une stratégie plus élaborée

Parce qu’il faut bien commencer quelque part et, si possible, par des tactiques peu coûteuses, il arrive un moment où votre PME doit envisager d’élaborer une stratégie marketing avec un retour sur investissement mesurable, et qui contribue à augmenter vos profits à long terme. Le développement des affaires implique de gagner en maturité, en particulier sur le Web. Nous l’évoquons dans notre article : comment adapter votre stratégie de marketing web à la réalité de votre PME ?

Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]
Add Your Heading Text Here

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Évaluer cette page
Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTACTEZ-NOUS